À cette époque de l'année, nous voyons souvent des feux de joie dans les campagnes, ou même lorsque nous roulons sur la route. Ce phénomène, qui commence maintenant et se poursuit jusqu'à la mi-mars environ, donne l'occasion aux propriétaires de nettoyer leurs terres dans le but principal de prévenir les incendies l'été prochain.

Cependant, il existe de nombreuses règles que nous devons respecter pour garantir la sécurité et éviter les risques d'incendie. The Portugal News s'est entretenu avec David Thomas, président de Safe Communities Portugal, pour en savoir plus sur le sujet.

TPN : Pourquoi trouve-t-on des feux de joie partout à cette époque de l'année ?
DT : Nous voyons souvent des gens qui ont des incendies à cette époque de l'année, car les propriétaires terriens commencent à préparer la saison suivante en s'assurant que leurs terres sont défrichées (ce qu'on appelle la gestion des combustibles) afin d'éviter la propagation des incendies à proximité de leur propriété, ainsi qu'en éliminant la végétation en vue de la plantation de nouvelles cultures pour l'année prochaine.

TPN : Quelles sont les règles qu'il est important de connaître sur les feux de joie ?
DT : Les lois ont récemment été renforcées et, dans la plupart des cas, vous devez informer au préalable les autorités concernées. Lorsque le risque d'incendie rural dans votre municipalité est faible, modéré ou élevé, il est nécessaire d'en informer soit l'ICNF via son site web, soit en contactant le 808 200 520 ou le service d'incendie local. Ils vous poseront diverses questions, notamment sur le lieu de l'incendie, la date/l'heure, le matériel que vous brûlez et les coordonnées de contact par exemple. Vous serez alors enregistré et vous recevrez une notification, avec des indications sur les mesures de sécurité applicables.

Toutefois, si le risque d'incendie en milieu rural est très élevé ou maximum, ou pendant la période critique d'incendie (normalement entre le 1er juillet et le 30 septembre), une "autorisation" est requise selon le même processus.
Dans les deux cas, après avoir été notifié par les autorités ou avoir obtenu une autorisation, si les conditions météorologiques changent par la suite avant l'incendie, vous en serez informé.

TPN : Les feux de joie peuvent être un risque ? Pourquoi ?
DT : Jusqu'à présent, cette année, plus de la moitié des incendies ruraux ont été causés par des personnes qui ont brûlé des déchets coupés et empilés ou par des brûlages extensifs de broussailles non coupées et qui ont ensuite laissé le feu devenir incontrôlable.

Souvent, cela est dû au fait que les gens ne sont pas conscients des mesures de sécurité ou ne les respectent pas. Les conditions météorologiques sont les principaux éléments qui déterminent le déclenchement, l'intensité et la vitesse de propagation des incendies.

Lorsqu'il fait chaud, que l'humidité est faible et que le vent est fort, cela représente un risque plus important - évitez donc ces périodes. De même, à la fin de la saison estivale, s'il y a eu très peu de pluie, comme c'est le cas cette année, la terre est très sèche et le risque augmente donc. En fait, certains des pires incendies ont eu lieu vers la fin de l'année.

En procédant à un brûlage contrôlé, il est essentiel de suivre les consignes de sécurité en particulier : éviter de brûler par temps venteux ; éviter les brûlures sur les pentes, commencer tôt le matin lorsque l'humidité est généralement plus élevée ; veiller à ce qu'il soit surveillé ; garder son téléphone portable sur soi, avoir une réserve d'eau à proximité ; s'assurer qu'il est correctement éteint et avertir l'autorité compétente par la suite.

TPN : Quels conseils donneriez-vous à une personne peu expérimentée qui souhaite allumer un feu de joie sur sa propriété ?
DT : Il est important que toute personne qui envisage de brûler des débris soit physiquement capable de le faire. Si la personne a des doutes, le conseil est de ne pas le faire sans obtenir de l'aide. Il est possible de demander de l'aide à l'ICNF dans le cadre de la demande en ligne. Aucune qualification n'est requise pour brûler des débris, mais il est important que toutes les règles de sécurité soient respectées. Il est important de noter que si votre incendie devient incontrôlable et cause des dommages aux biens ou pire, il devient une infraction pénale assortie de lourdes peines.

Pour plus d'informations, consultez le site : www.safecommunitiesportugal.com/civilprotection/rural