La GNR a arrêtée les fêtes clandestines dans l'Algarve

Par TPN/Lusa, in Actualités · 16-11-2020 17:15:00 · 0 Commentaires

Les autorités policières" ont mis fin à trois fêtes avec plus de 300 personnes au mépris des règles pour lutter contre la pandémie, le 14 novembre, en Algarve, a annoncé la Garde nationale républicaine (GNR) le 16 novembre.

Selon GNR, à Albufeira 150 personnes étaient habillées pour un mariage et 60 autres dans un restaurant, qui célébraient également un mariage, tandis qu'à Faro les autorités ont fermé une fête d'anniversaire avec 100 personnes, lit-on dans la déclaration.

GNR a révélé que, dans l'une des fêtes, qui a eu lieu à Albufeira, "plusieurs rassemblements de personnes habillées pour une cérémonie ont été détectés dans une fête de mariage qui se déroulait dans un hôtel. Cette célébration a eu la présence d'environ 150 personnes", selon l'agence de presse Lusa.

Toujours à Albufeira, GNR a surpris 60 personnes dans un restaurant, qui célébraient également un mariage. Dans ce cas, les autorités ont donné une "indication de fermeture de l'établissement pour avoir dépassé la capacité autorisée", a expliqué le commandement territorial de la force de sécurité de Faro.

"Dans la troisième situation, à Faro, la GNR s'est rendue à une fête d'anniversaire après avoir entendu de la musique forte en début de soirée. Il y avait 100 personnes dans l'espace, l'événement ayant cessé et les participants se sont démobilisés sans offrir aucune résistance", a ajouté la même source.

En Algarve, en plus de Faro et Albufeira, les municipalités de Lagos, Portimão, Tavira, Vila do Bispo, Vila Real de Santo António ont été ajoutées aux municipalités à haut risque en raison de la pandémie de covid-19. São Brás de Alportel a été la première à être couverte par ces mesures le 31 octobre.



Articles Liés


Comments:

Soyez le premier laisser vos commentaires
Sujets interactifs, envoyz nous vos avais et commentaires

The Portugal News reserve le droit de reproduire vos commentaires