Près de 100 animaux saisis au Portugal

Par TPN/Lusa, in Actualités · 22-11-2020 14:00:00 · 0 Commentaires

Près de 100 animaux ont été saisis lors de 159 actions d'inspection au Portugal entre le 14 septembre et le 11 octobre dans le cadre d'une opération de lutte contre le commerce illégal et les crimes contre les espèces sauvages.

Dans une déclaration, la police du GNR a indiqué que lors de l'opération "Thunder 2020", à laquelle plusieurs entités portugaises ont participé avec le soutien d'Interpol, 159 actions d'enquête et/ou d'inspection ont été menées au Portugal.

156 animaux ont été inspectés, 10 infractions administratives ont été enregistrées et 84 oiseaux ont été saisis, dont 12 canaris, deux perroquets gris, deux corbeaux noirs et une corneille.

Selon le GNR, un singe capucin de Guyane, un cerf rouge, trois cerfs muntiacs communs, quatre chitals ("Axis axis") et trois antilopes noires ont également été saisis.

Au niveau international, 699 personnes ont été arrêtées dans le cadre de cette opération et plus de 45 500 spécimens vivants ont été retrouvés, dont 1 400 tortues et tortues terrestres (6 000 œufs), 1 160 oiseaux, 1 800 reptiles, 15 878 plantes, plus de 2 000 saisies de spécimens de faune et de flore, plus de 1 300 kilogrammes d'ivoire et plus de 1 000 kilogrammes d'écailles de Pangolin.

Les actions menées au cours de l'opération visaient à lutter contre le commerce illégal et les crimes contre la faune et la flore sauvages, en particulier la faune et la flore.

La coordination nationale de cette opération, encouragée par Interpol, a compté sur la participation du GNR et de l'Autorité fiscale et douanière en étroite collaboration avec la PSP, la police judiciaire, l'Institut de conservation de la nature et des forêts (ICNF), la Direction générale de l'alimentation et des affaires vétérinaires ( DGAV) et l'Autorité de sécurité alimentaire et économique (ASAE).



Articles Liés


Comments:

Soyez le premier laisser vos commentaires
Sujets interactifs, envoyz nous vos avais et commentaires

The Portugal News reserve le droit de reproduire vos commentaires