Dans une déclaration, la Fédération nationale des syndicats des travailleurs des fonctions publiques et sociales (FNSTFPS) explique que la suspension de la grève ne signifie pas un recul des revendications des travailleurs. Le personnel non enseignant veut une solution à ce qu'il appelle les "vieux problèmes" du secteur qui sont devenus plus urgents dans le contexte actuel de la pandémie de la covid- 19, comme le renforcement du personnel avec plus de 6.000 personnes non enseignantes et la fin du processus de municipalisation.