Les glissements de terrain contrôlés pour la stabilisation des falaises sont une pratique préventive qui permet d'augmenter le niveau de sécurité, "parce que la stabilité des falaises est imprévisible en raison de la variabilité naturelle de ces structures", a déclaré l'APA dans un communiqué.

L'effondrement des falaises est fréquent le long de la côte de l'Algarve, en particulier dans l'ouest de l'Algarve, en raison des conditions météorologiques et de la dynamique du sol lui-même. Selon l'autorité environnementale, l'observation des falaises rocheuses et l'enregistrement des mouvements de masse "sont souvent effectués par voie terrestre, lors de sorties de routine ou spécifiques sur le terrain après des tempêtes ou de fortes pluies, par mer et par air, avec une photographie continue de la côte au moins une fois par an".

L'Agence portugaise de l'environnement a déclaré qu'elle évalue également l'intervention dans les événements survenus ces derniers jours, sur les plages de Maria Luísa (Albufeira), Porto de Mós (Lagos) et Salema (Vila do Bispo), dans le district de Faro.

L'administration de la région hydrographique de l'Algarve, la Câmara de Albufeira et la Capitania du port de Portimão ont participé à l'opération d'effondrement contrôlé pour stabiliser la falaise de la plage d'Arrifes à Albufeira.