Graham Norton est l'un des radiodiffuseurs britanniques les plus appréciés. C'est le troisième livre de l'auteur et le premier que je lis avec lui.
"Home Stretch" se déroule en 1987. Le cœur du livre traite du deuil et de la façon dont il peut avoir un impact dévastateur sur une personne et les personnes qui l'entourent. Mais en fin de compte, il s'agit aussi d'acceptation.
Une petite communauté irlandaise (près de Cork) se prépare à un mariage pour deux jeunes adultes de la région. Ils viennent de quitter l'école et font la fête avec un groupe d'amis. La veille du mariage, les amis rentrent de la plage lorsque la tragédie frappe. Un accident de voiture tue trois des amis, les trois autres survivent. Les conséquences de l'accident se font sentir dans toute la petite ville.

Le conducteur de la voiture, Connor Hayes, survit. L'accident ne le touche pas seulement lui, mais aussi ses parents et sa sœur. Il est contraint de quitter sa ville natale dans la honte. Il finit par se retrouver à New York (après Liverpool et Londres). Il tente d'oublier son passé et de se trouver un nouveau foyer. Connor est également un jeune homme homosexuel et le livre fait la chronique de ses luttes et de l'homophobie qu'il subit.

Les personnages principaux sont mémorables, mais je pense que la beauté de ce livre réside dans la réalité de l'histoire. Le livre se déroule de 1987 à 2015. Il retrace également les changements de la société irlandaise au cours du livre. Bien que le livre soit rempli de tristesse et de mélancolie, je pense qu'il y a un peu d'espoir que l'esprit humain puisse finalement triompher et vous mener sur le bon chemin. Ce n'est pas une lecture facile, mais si vous terminez la lecture de la "Home Stretch", vous pourriez trouver cela gratifiant.