La municipalité de Loulé demande l'octroi d'une licence pour les "maisons en bois".

Par TPN/Lusa, in Algarve · 18-12-2020 01:00:00 · 0 Commentaires

L'augmentation du nombre de maisons en bois dans la municipalité a conduit le conseil municipal de Loulé à publier une déclaration concernant l'octroi correct de licences.

"En raison du nombre croissant de structures amovibles, des "maisons en bois" sont apparues dans différentes parties de la municipalité de Loulé, notamment dans les zones rurales et forestières. La municipalité de Loulé précise que leur autorisation est obligatoire puisqu'elles sont soumises à des régimes spécifiques en termes d'aménagement du territoire", a déclaré un communiqué du conseil municipal de l'Algarve.

Suite aux recommandations de la Commission nationale du territoire aux municipalités - https://cnt.dgterritorio.gov.pt/sites/default/files/Recomendacao%201_2019_CNT_0.PDF -, la municipalité de Loulé a averti du fait que toutes les structures amovibles, comme c'est le cas des maisons mobiles, et des structures similaires, doivent respecter les régimes de contrôle préalable et d'aménagement du territoire.

"Dans le cadre du régime juridique de l'urbanisation et de la construction, l'autorisation pour ce type de construction est obligatoire étant donné l'existence d'éléments de connexion avec les infrastructures locales et générales (raccordement à l'eau, à l'assainissement, à l'électricité, au gaz), ce qui implique le caractère permanent et durable de ces structures, ainsi que l'existence d'une incorporation dans le sol, notamment par des canalisations, c'est pourquoi elle est considérée comme une opération urbaine, dont l'exécution est soumise à l'avis préalable du conseil municipal", peut-on lire dans la déclaration.

La municipalité déclare également qu'il ne sera possible d'installer une structure amovible dans cette municipalité que s'il est constaté que son utilisation est conforme aux régimes d'utilisation des sols établis par les plans territoriaux et le plan directeur municipal.

"Cette action vise à sensibiliser tous les propriétaires et futurs propriétaires de ce type de structure à sa légalisation. Ce type de matériel prolifère non seulement dans notre municipalité, mais aussi dans d'autres municipalités de l'Algarve, il est donc essentiel de réglementer cette situation pour sauvegarder et valoriser le territoire contre les actions sur l'environnement, le paysage et le patrimoine qu'implique l'action humaine sur le terrain", souligne les autorités locales.




Articles Liés


Comments:

Soyez le premier laisser vos commentaires
Sujets interactifs, envoyz nous vos avais et commentaires

The Portugal News reserve le droit de reproduire vos commentaires