Eduardo Ferro Rodrigues s'exprimait à l'Antigo Picadeiro Real, à Belém, Lisbonne et a laissé un rappel "de la nécessité d'avoir, malgré les circonstances difficiles dans lesquelles se trouve le pays, une grande mobilisation pour voter aux élections présidentielles".

Selon Ferro Rodrigues, ce serait "une démonstration de maturité civique et démocratique, aux côtés de tant de personnes que les Portugais ont manifesté ces derniers mois, un vote massif le 24 janvier".

Selon lui, "le Parlement a non seulement donné un grand exemple de coopération institutionnelle avec le Président de la République et le gouvernement, mais il a également donné l'exemple de la capacité de travail et de la disponibilité à réagir en temps de crise qu'il était parfaitement possible de prévoir il y a un an".

En 2021, nous devons également "maintenir le parlement et les institutions démocratiques en plein fonctionnement", a-t-il déclaré.

"Nous avons donc l'opportunité en 2021 d'évoluer vers de nouvelles formules de croissance économique, vers une économie plus numérique et plus verte, sans sacrifier l'emploi - c'est quelque chose de très difficile et qui nécessitera une grande cohésion politique, tout comme elle a existé ces dernières années", a-t-il déclaré.