L'âge devrait être un facteur dans le programme de vaccination

Par TPN/Lusa, in Actualités · 01-01-2021 17:16:00 · 0 Commentaires

L'Association médicale portugaise (OM) a défendu la modification des critères de vaccination contre le covid-19, en privilégiant le facteur âge, afin de faciliter l'identification des groupes cibles et de réduire la mortalité, la morbidité et la pression sur les services.

Corroborant le fait que les médecins et autres professionnels de la santé "devraient être considérés comme des priorités", la OM a défendu "un changement des critères d'opérationnalisation des groupes de population ayant des facteurs de risque déjà connus, en privilégiant, par exemple, le facteur de l'âge, ce qui faciliterait l'identification des groupes cibles et réduirait la mortalité, la morbidité et la pression sur les services".

Pour justifier cette conviction, l'ordre dirigé par Miguel Guimarães souligne que "le taux de létalité varie d'environ 0,3% dans la tranche d'âge de 50 à 59 ans à 13,6% dans la tranche d'âge de 80 ans".

"En ce sens, les professionnels et les résidents des maisons de retraite, des unités de soins de longue durée et les personnes âgées qui sont directement suivies par les familles, bénéficieraient du vaccin dans un premier temps. De même, en ce qui concerne les professionnels de la santé, nous défendons que le facteur âge et les maladies associées doivent être pris en compte dans la sélection initiale, indépendamment de l'unité de santé, de la région du pays ou du secteur dans lequel ils développent leur activité", affirment-ils.

Dans une lettre adressée au ministère de Marta Temido, l'OM a également exprimé "sa préoccupation quant à l'absence de critères opérationnels pour les professionnels de la santé qui ne travaillent pas au sein du SNS [Service national de santé]".

Le plan régional de vaccination Covid-19 établit trois phases, en commençant par la population âgée et les professionnels de la santé, publics et privés, puis les personnes présentant des comorbidités et enfin le reste de la population.

Les estimations indiquent que 50 000 personnes seront vaccinées au cours de la première phase, 50 000 autres au cours de la deuxième et, enfin, 100 000 personnes.

La campagne de vaccination a débuté dimanche au Portugal, comme dans d'autres pays de l'Union européenne.

Le vaccin est facultatif, gratuit et universel, et est fourni par le SNS.



Articles Liés


Comments:

Soyez le premier laisser vos commentaires
Sujets interactifs, envoyz nous vos avais et commentaires

The Portugal News reserve le droit de reproduire vos commentaires