L'ASAE suspend l'usine de fabrication de saucisses d'Almodôvar en raison de la présence de bactéries

Par TPN/Lusa, in Régional · 05-01-2021 16:36:00 · 0 Commentaires

L'Autorité de sécurité alimentaire et économique (ASAE) a suspendu, le 5 janvier, l'activité d'une usine de saucisses dans la municipalité d'Almodôvar (Beja), en raison d'un bulletin confirmant la présence d'une bactérie dans un produit.

Dans une déclaration envoyée à l'agence de Lusa, l'ASAE a indiqué qu'elle avait effectué une inspection dans cette usine de saucisses, par l'intermédiaire de l'unité régionale sud, pour vérifier le respect de l'hygiène et des conditions techniques et fonctionnelles de travail.

Au cours de cette opération, on peut lire dans le communiqué qu'"un bulletin d'analyse a été trouvé confirmant la présence de la bactérie 'Listéria monocytogenes' dans un échantillon de saucisses", plus précisément "dans un boudin".

"Cette documentation a donc révélé le non-respect des critères microbiologiques applicables aux denrées alimentaires et, compte tenu de l'absence de preuve d'une quelconque mesure corrective de la part de l'opérateur économique, la suspension" de son activité a été déterminée, "compte tenu de la contamination potentielle des surfaces et équipements de travail", a révélé l'ASAE.

Un total de 360 kilos de saucisses, d'une valeur de 6 120 euros, ont été saisis par les inspecteurs dans le cadre de cette action de contrôle, qui a également permis d'évaluer la mise en œuvre correcte du système de sécurité alimentaire et le fonctionnement du système de traçabilité de la matière première utilisée et la qualité du produit final.

L'ASAE a également ordonné "l'ouverture d'une procédure d'enquête" à ce producteur de saucisses de l'Alentejo "pour preuve d'infractions pénales en ce qui concerne l'authenticité, la qualité ou la composition des denrées alimentaires et les denrées alimentaires anormalement défectueuses".



Articles Liés


Comments:

Soyez le premier laisser vos commentaires
Sujets interactifs, envoyz nous vos avais et commentaires

The Portugal News reserve le droit de reproduire vos commentaires