Le démocrate Raphael Warnock gagne en Géorgie

Par TPN/Lusa, in USA/Canada · 06-01-2021 16:08:00 · 0 Commentaires

Le démocrate Raphael Warnock a remporté les élections spéciales pour le Sénat des États-Unis en Géorgie, battant le sénateur républicain Kelly Loeffler, devenant ainsi le premier sénateur noir de l'histoire de cet État conservateur.

M. Warnock, dont la victoire a été annoncée par les chaînes de télévision américaines CNN, CBS et NBC, est pasteur dans la même église où Martin Luther King a prêché jusqu'à son assassinat en 1968 à Atlanta pendant le mouvement afro-américain pour les droits civils.

"Ce soir, nous avons démontré qu'avec de l'espoir, du travail et des gens de notre côté, tout est possible", a déclaré M. Warnock à ses partisans dans un discours virtuel. L'autre démocrate en lice, Jon Ossoff, était également en tête du décompte contre le sénateur républicain sortant David Perdue, lorsque 95 % des votes ont été comptés, selon l'agence de presse Associated Press (AP). Ossoff, 33 ans, pourrait devenir le plus jeune sénateur démocrate depuis Joe Biden, élu dans cet Etat en 1973.

Si l'élection des deux démocrates est confirmée, le parti de Joe Biden renforcerait sa victoire et pourrait prendre le contrôle du Sénat, ce qui constituerait un nouveau revers pour le président en exercice Donald Trump, qui ne concède toujours pas sa défaite lors de l'élection du 3 novembre.

Avec une double victoire en Géorgie, les démocrates obtiendraient 50 sièges au Sénat, soit le même nombre que les républicains. Mais, comme le prévoit la Constitution, le futur vice-président Kamala Harris aurait le pouvoir du vote final, faisant basculer l'avantage en faveur des Démocrates.

Galvanisés par la victoire de Joe Biden dans cet État conservateur du Sud, la première depuis 1992, les démocrates ont pu mobiliser les électeurs, en particulier les Afro-Américains, la clé de toute victoire démocrate. Plus de trois millions d'électeurs ont pu voter par anticipation, ce qui représente environ 40 % des personnes inscrites en Géorgie, un nombre record lors des élections sénatoriales dans cet État.

Pour Dave Wasserman, analyste indépendant du Cook Political Report, cette soirée électorale lui a rappelé les élections de mi-mandat. "C'est ce que nous avons vu en 2018 : de nombreux électeurs de Trump ne se mobilisent pas quand Trump n'est pas sur le bulletin de vote", a-t-il écrit sur Twitter. Rufus Gifford, l'ancien directeur de campagne de Biden, a également écrit sur Twitter : "Je n'ai jamais pensé que nous allions gagner cette élection en Géorgie". "Merci beaucoup, Donald Trump", a-t-il plaisanté.


Comments:

Soyez le premier laisser vos commentaires
Sujets interactifs, envoyz nous vos avais et commentaires

The Portugal News reserve le droit de reproduire vos commentaires