L'OMS Europe recommande de renforcer les mesures contre la nouvelle variante

Par TPN/Lusa, in Actualités · 07-01-2021 21:00:00 · 0 Commentaires

L'Organisation mondiale de la santé a appelé les pays européens à renforcer les mesures de lutte contre la contagion du nouveau coronavirus face à la "situation alarmante" causée par la nouvelle variante découverte au Royaume-Uni.

Lors d'une conférence de presse virtuelle, le directeur régional de l'organisation, Hans Kluge, a déclaré que l'Europe se trouvait "à un tournant" de la pandémie, affirmant que "la science, la politique, la technologie et les valeurs doivent former un front uni pour repousser ce virus persistant et insaisissable".

"Pendant un certain temps, nous devrons faire plus que ce que nous avons fait et intensifier les mesures sociales et de santé publique". Ce sont les mesures de base que nous connaissons tous qui doivent être identifiées pour réduire la transmission du virus et diminuer la pression sur les hôpitaux", a-t-il déclaré.

Il s'agit de "l'utilisation généralisée des masques, la limitation du nombre de personnes dans les rassemblements, la distance physique" et l'augmentation du nombre de personnes vaccinées, ainsi que le renforcement des tests, a-t-il énuméré.

La nouvelle variante du SRAS-CoV-2 détectée au Royaume-Uni est "alarmante" en raison de sa plus grande capacité contagieuse. "Sans un renforcement du contrôle pour réduire le taux [de nouvelles contagions], il y aura plus d'impact sur les établissements de santé qui sont déjà sous pression", a souligné Hans Kluge.

Cette variante, qui pourrait "avec le temps remplacer les souches circulantes" du nouveau coronavirus, circule déjà dans 22 pays de la région européenne et ne présente pas "de changements significatifs dans la gravité" de la maladie qu'elle provoque ni n'est plus dangereuse pour les enfants, a-t-il dit.

Pour l'instant, les données montrent que "près de la moitié" des 53 pays couverts par le département européen de l'OMS ont une incidence de plus de 150 cas pour 100 000 habitants au cours des sept derniers jours et dans un quart des pays, le nombre de cas a augmenté de 10 % au cours des deux dernières semaines.

"Ces chiffres doivent être interprétés avec une certaine prudence", a fait valoir Hans Kluge, notant que "l'impact de la saison des vacances, avec les réunions familiales, les communautés et la détente de la distance physique et du port de masques, ne peut pas encore être déterminé.

Comme le nombre de tests effectués a également diminué au cours des dernières semaines, le tableau actuel de l'évolution de la pandémie pourrait être incomplet, a-t-il ajouté.

Hans Kluge a indiqué que dans les 27 pays qui partagent des données dans le cadre du mécanisme de surveillance de la surmortalité, il y a eu 313 000 décès de plus en 2020 que la moyenne des années précédentes, ce qui représente une augmentation de 300 % par rapport à 2018 et de près de 500 % par rapport à 2019.



Articles Liés


Comments:

Soyez le premier laisser vos commentaires
Sujets interactifs, envoyz nous vos avais et commentaires

The Portugal News reserve le droit de reproduire vos commentaires