Avez-vous vu ?

Par TPN/Lusa, in Mode de Vie · 08-01-2021 01:00:00 · 0 Commentaires

Chiffchaff Phylloscopus collybita

Les chiffons sont un groupe de fauvettes très divers, tous avec un plumage assez semblable, principalement brun olive terne sans marques évidentes et aux pattes foncées. On les trouve sous différentes "saveurs" en Europe et en Asie du Nord, dans des habitats boisés, et des formes proches se reproduisent également dans les îles Canaries. Le nom est onomatopéique, mais le terme classique "chiff-chiff-chaff" n'est prononcé que par les formes nordiques.

Au Portugal, nous avons une espèce distincte, le Chiff-chiff-chiff ibérique, qui est un visiteur estival et qui a un chant très différent : une série de "chaffs" suivie de quelques "bonbons" élevés et d'un trille court et rapide. Un oiseau excentrique dans la vallée en dessous de ma maison vient de produire une longue série de "chaffs" - dix-sept ont été comptés en une seule fois ! Pendant la saison des amours, il présente plus de jaune sur le dessous que son parent du nord et a des pattes rouge foncé. Il en va de même entre le Chiffon et la Paruline des saules, un migrateur commun, en apparence générale.

L'aire de reproduction du moucheron commun s'étend aussi loin que le nord de l'Espagne et l'espèce s'est reproduite dans l'extrême nord-est du Portugal. Les oiseaux chanteurs sont parfois entendus ailleurs en été, mais ils peuvent ne pas être appariés. Il est l'un des plus nombreux visiteurs hivernaux du Portugal, et se rencontre dans une grande variété d'habitats allant des bois, broussailles et jardins aux prairies et marais, où il peut parfois être observé en grandes volées. Moins arboricole que la plupart des "fauvettes vertes", la mouchetée se nourrit souvent sur le sol ou dans la végétation basse, mais elle prend aussi des insectes attirés par les eucalyptus à floraison tardive. Les migrants du nord arrivent en octobre et, bien que les oiseaux chantent parfois en hiver, un appel de contact plaintif est le son le plus fréquemment entendu.

Une forme plus grise provenant du nord-est de l'Europe, avec un motif facial plus prononcé, atteint également l'Ibérie en plus petit nombre. Elle émet un cri monosyllabique plus fort, qui ressemble beaucoup à celui émis par deux formes sibériennes (parfois considérées comme une espèce distincte). Ces derniers peuvent également se trouver en tant que vagabonds dans le sud-ouest de l'Europe. L'une de ces dernières possède une étroite barre alaire pâle, qui facilite l'identification sur le terrain, mais il est préférable de laisser aux ornithologues expérimentés le soin de déterminer ces variantes subtiles en vue de leur baguage.

Alan Vittery



Articles Liés


Comments:

Soyez le premier laisser vos commentaires
Sujets interactifs, envoyz nous vos avais et commentaires

The Portugal News reserve le droit de reproduire vos commentaires