Huit ans de prison pour un policier spécialisé dans le trafic de drogue.

Par TPN/Lusa, in Actualités · 08-01-2021 11:18:00 · 0 Commentaires

Un ancien agent de la PSP de Gondomar a été condamné à huit ans de prison pour trafic de drogue, dans un jugement rendu par le Tribunal pénal central de Porto.

Dans une affaire concernant 11 autres accusés, trois autres ont également été condamnés à des peines effectives (entre cinq ans et huit mois et six ans de prison) et cinq à des peines avec sursis (deux ans à quatre ans et quatre mois), les trois autres ayant été acquittés.

Le policier Dino était l'un des trois accusés arrêtés par le PSP lui-même dans la nuit du 7 juillet 2019, dans la zone de service de Montijo, sur l'A13, au sud-nord, alors qu'ils revenaient d'Espagne avec environ 120 kilos de haschisch, d'une valeur approximative de 150 000 euros.

Le ministère public (MP) accuse quatre des accusés, dont le policier, alors en poste au commissariat de Gondomar, d'avoir, depuis mai 2018, "mis sur pied une organisation criminelle en vue de commercialiser, à long terme, des produits stupéfiants, à savoir du haschisch", destinés à être vendus dans la zone métropolitaine de Porto.

Selon le député, le groupe a contacté "des particuliers en Espagne" auxquels il a acheté du haschisch à 750 euros le kilo, pour le vendre au Portugal à 1 250 euros.

Pour le député, entre mai 2018 et juillet 2019, le mois de leur arrestation, les quatre principaux accusés ont effectué au moins 27 voyages "au cours desquels ils ont réussi à transporter, à leur retour [d'Espagne], de grandes quantités de haschisch [entre 30 et 60 kilos à la fois, qu'ils ont ensuite commercialisées et distribuées à des tiers".

Suite à l'enquête menée sur le défendeur Bernardino ("Dino") Mota, il a été constaté qu'il y avait des "actifs incompatibles avec leurs revenus légitimes", c'est pourquoi le député demande la restitution de près de 185 000 euros à l'État.



Articles Liés


Comments:

Soyez le premier laisser vos commentaires
Sujets interactifs, envoyz nous vos avais et commentaires

The Portugal News reserve le droit de reproduire vos commentaires