Les Portugais sont seront susceptibles de travailler dans un autre pays de l'UE

Par TPN/Lusa, in Actualités · 10-01-2021 14:00:00 · 0 Commentaires

Selon un rapport de la Commission européenne, le Portugal est l'un des cinq pays de l'Union européenne (UE) d'où plus de travailleurs sont partis pour un autre État membre en 2019, pour d'autres pays tels que la France et l'Allemagne, la plupart hautement qualifiés.

Il s'agit du rapport annuel 2020 sur la mobilité des travailleurs au sein de l'UE, basé sur les dernières données statistiques disponibles, qui indique que "la Roumanie, la Pologne, l'Italie, le Portugal et la Bulgarie sont restés les cinq premiers pays d'origine" des travailleurs en 2019. En particulier, ces cinq États membres étaient, cette année-là, "l'origine de 58 % des personnes en mobilité" travaillant pour un autre pays de l'UE.

Le Portugal est également mentionné dans le rapport comme l'un des principaux pays d'origine des travailleurs hautement qualifiés, issus de domaines tels que les affaires et l'administration, les sciences et l'ingénierie ou l'enseignement.

"Le groupe des travailleurs hautement qualifiés [en mobilité professionnelle] par rapport aux travailleurs hautement qualifiés du pays d'origine est plus important chez les Roumains (22 %), les Bulgares (13 %), les Portugais (10 %) et les Polonais (8 %)", indique le document.

Pour les principaux pays de destination des Portugais en matière de mobilité de la main-d'œuvre dans l'UE, il s'agit de la France, de l'Allemagne et de l'Espagne. Le Royaume-Uni, qui a quitté l'Union européenne à la fin du mois de janvier 2020, figure également sur cette liste. Au total, en 2019, il y avait 17,9 millions de citoyens européens en mobilité professionnelle dans un autre pays de l'UE, dont 13 millions étaient en âge de travailler (20-64 ans), selon le rapport, qui cite les chiffres de l'office statistique, Eurostat. Cela signifie que la mobilité de la main-d'œuvre a continué à augmenter en 2019, mais à un rythme plus lent que les années précédentes (contre 17,6 millions en 2018).

La Commission européenne note que "les personnes en âge de travailler sont plus susceptibles de se déplacer en début de carrière", et que "la probabilité de se déplacer diminue avec l'âge". "La population plus jeune diminuant également dans les pays d'origine, cela peut entraîner une diminution des flux de mobilité", indique l'institution dans le rapport.



Articles Liés


Comments:

Soyez le premier laisser vos commentaires
Sujets interactifs, envoyz nous vos avais et commentaires

The Portugal News reserve le droit de reproduire vos commentaires