Dans une déclaration envoyée à la Commission du marché des valeurs mobilières (CMVM), Jerónimo Martins a déclaré que "2020 se termine avec une forte performance marquée par une action plus que jamais axée sur les besoins des consommateurs, dans un contexte particulièrement difficile".

L'année dernière, les ventes de Pingo Doce ont chuté de 1,9 %, à 3,869 millions d'euros, tandis que celles de Recheio ont baissé de 15,9 %, à 847 millions d'euros.

En Pologne, les ventes de Biedronka ont augmenté de 6,7 % (+ 10,4 % en monnaie locale) pour atteindre 13 465 millions d'euros, tandis que celles de Hebe (chaîne de santé et de bien-être) ont chuté de 5,4 % pour atteindre 245 millions d'euros.

En Colombie, la chaîne Ara a vu ses ventes augmenter de 8,9 % (+ 24,4 % en monnaie locale) pour atteindre 854 millions d'euros.