Le nouveau confinement commence

Par Daisy Sampson, in Actualités · 15-01-2021 01:00:00 · 0 Commentaires

Le Portugal est sur le point de revenir à l'état d'isolement, car les cas de covid-19 continuent d'augmenter dans tout le pays.

Le Premier ministre portugais, António Costa, s'est adressé à la nation le 13 janvier et a annoncé les nouvelles règles de verrouillage plus strictes qui seront appliquées dans tout le pays.

Il a surtout insisté sur la nécessité pour chacun de rester chez soi dans la mesure du possible.

"Le message fondamental des décisions que nous avons prises, est de mettre en évidence la nécessité pour chacun de rester chez soi, comme cela a été pratiqué en mars et avril", a déclaré le Premier ministre.

Les règles de fermeture en général seront les mêmes que celles qui ont été appliquées lors de la première phase, qui s'est déroulée de mars à avril de l'année dernière. Le seul changement majeur à cet égard sera que les enfants pourront fréquenter les écoles, tous les établissements d'enseignement restant ouverts.

António Costa a expliqué que la possibilité de fermer des écoles avait été discutée, mais le ministre de l'éducation a souligné que le fait de renvoyer les élèves chez eux entraînerait des risques plus importants que la propagation du virus d'une génération d'enfants : "Nous maintiendrons tous les établissements d'enseignement pleinement opérationnels", a-t-il ajouté.

Dans son message, il a également souligné que le vaccin contre le virus Covid-19 avait donné à beaucoup l'espoir que nous serions en mesure de surmonter la pandémie, mais que cela avait également conduit à un relâchement général du peuple portugais qui, selon lui, justifiait le retour à un verrouillage total. Il a ajouté : "Il ne faut pas se lasser d'essayer de combattre la pandémie car la douleur collective d'avoir plus de 100 morts par jour dans le pays est tout simplement inacceptable", a-t-il ajouté que le prix que nous payons est "insupportable".

Le travail à domicile restera obligatoire, mais la gravité du non-respect de ces règles a été soulignée par le Premier ministre, qui a ajouté que ceux qui enfreignent les règles du télétravail se verront infliger de "très lourdes amendes".

"Le travail à domicile est vraiment obligatoire chaque fois que cela est possible. Pour garantir le respect de cette obligation, nous considérons qu'une violation de celle-ci est très grave et entraînera des amendes. Pour signaler à la population la gravité de ce problème, nous demandons à chaque individu d'être responsable et toutes les amendes prévues en cas de violation de la pandémie sont doublées", a déclaré le Premier ministre.

Pour ceux qui ne peuvent pas travailler chez eux, António Costa a assuré que le régime simplifié de licenciement sera automatique pour toutes les entreprises obligées de fermer et pour garantir un soutien à toutes les personnes touchées. Il a ajouté qu'il compatissait avec les personnes qui perdent leur vie sociale et leurs libertés mais a ajouté que "la vie n'a pas de prix" et que le prix que le pays doit payer maintenant est que la pandémie est "insupportable".

"Nous sommes arrivés à un point où il n'est plus possible d'hésiter sur ce qui doit être fait", a poursuivi António Costa, en déclarant que "nous avons lutté collectivement pour éviter ce que nous décidons aujourd'hui". Nous avons commencé à prendre les premières mesures le 15 septembre et nous les avons adaptées en fonction de l'évolution de la pandémie. Nous avons tiré le frein à main pour la nouvelle année. Le coût de la vie humaine est inestimable et nous sommes arrivés à un point où il n'est plus possible d'hésiter par rapport à ce qui doit être fait", a-t-il expliqué.

Tous les commerces qui ont été fermés lors de la première fermeture le seront à nouveau, y compris les coiffeurs et les salles de sport, les restaurants ne pouvant offrir que des plats à emporter. Les supermarchés et les pharmacies resteront ouverts, avec des restrictions sur le nombre de personnes pouvant y entrer.

Le Premier ministre a précisé que, dans l'ensemble, les règles de fermeture seront les mêmes qu'en mars et avril, à l'exception des écoles.

Les nouvelles règles de fermeture entreront en vigueur pour l'ensemble du pays à partir du vendredi 15 janvier.



Articles Liés


Comments:

Soyez le premier laisser vos commentaires
Sujets interactifs, envoyz nous vos avais et commentaires

The Portugal News reserve le droit de reproduire vos commentaires