Le maire de Pedrógão Grande accusé de 11 crimes

Par TPN/Lusa, in Actualités, Régional · 21-01-2021 20:21:00 · 0 Commentaires

Le maire de Pedrógão Grande est accusé de 11 crimes suite aux incendies de juin 2017, sept d'homicide par négligence et quatre de lésions corporelles pour négligence, a déclaré une source du ministère public à Lusa.

Dans une information publiée sur le site web du ministère public du district de Leiria, il est dit que "le ministère public (MP) du département d'investigation et d'action pénale de Leiria a déposé des accusations contre un accusé, un maire de la municipalité de Pedrógão Grande, pour les crimes d'homicide par négligence et de lésions corporelles par négligence, dont certaines sont des lésions corporelles graves.

La source du député a indiqué à Lusa que le maire est Valdemar Alves et a précisé le nombre de crimes.

"Cette accusation est faite dans le cadre d'une enquête autonome déposée sur la base d'un certificat extrait du dossier d'enquête sur les incendies qui, le 17 juin 2017, ont eu lieu dans les municipalités de Pedrógão Grande, Castanheira de Pera, Figueiró dos Vinhos, Alvaiázere et Ansião", dans le district de Leiria, peut-on lire sur le site.

L'enquête a été convoquée par le procureur général du département d'enquête et d'action pénale de Leiria.

L'incendie qui a éclaté en juin 2017 à Pedrógão Grande et s'est propagé aux municipalités voisines a fait 66 morts et 253 blessés, dont sept graves, et a détruit un demi-millier de maisons et 50 entreprises.

À l'issue de l'enquête, le ministère public a inculpé 12 personnes, dont les maires de Castanheira de Pera et Figueiró dos Vinhos. Valdemar Alves n'a pas été inculpé.

Une enquête a été demandée, et le maire de Pedrógão Grande et neuf autres accusés ont été mis en examen.

Le procureur et Valdemar Alves ont fait appel de cette mise en accusation devant la Cour d'appel de Coimbra, qui a estimé que le maire ne devait pas être jugé, et le député a demandé un certificat pour ouvrir une enquête autonome contre le maire.

Si l'ouverture d'une enquête n'est pas demandée, le ministère public peut demander la jonction de cette affaire à celle qui sera jugée à partir du mois de mars, au tribunal judiciaire de Leiria.

Dans ce procès se trouvent les présidents de Castanheira de Pera et Figueiró dos Vinhos, respectivement Fernando Lopes et Jorge Abreu (qui reste en fonction), et le vice-président de Pedrógão Grande de l'époque, José Graça.

Seront également jugés l'ingénieur forestier de la municipalité de Pedrógão Grande, Margarida Gonçalves, le commandant des pompiers volontaires de Pedrógão Grande, Augusto Arnaut, le directeur adjoint de la zone commerciale d'EDP, José Geria, et le directeur adjoint de la zone de maintenance de la même entreprise, Casimiro Pedro, ainsi que trois responsables de l'Ascendi Pinhal Interior : José Revés, António Berardinelli et Rogério Mota.



Articles Liés


Comments:

Soyez le premier laisser vos commentaires
Sujets interactifs, envoyz nous vos avais et commentaires

The Portugal News reserve le droit de reproduire vos commentaires