Quarantaine dans les hôtels pour les Portugais et autres résidents retournant au Royaume-Uni

Par TPN/Lusa, in Actualités, ROYAUME-UNI · 28-01-2021 18:19:00 · 0 Commentaires

Les Portugais et autres étrangers vivant au Royaume-Uni, ainsi que les ressortissants britanniques, devront être mis en quarantaine dans un hôtel à leurs frais à leur retour au pays pour éviter d'importer de nouvelles variantes du coronavirus, a annoncé le gouvernement britannique.

"Afin de réduire le risque posé par les ressortissants britanniques et les résidents de retour au pays, nous exigerons de tous les arrivants dont l'entrée ne peut être refusée qu'ils séjournent en isolement dans des hôtels fournis par le gouvernement. Ils seront accueillis dans les aéroports et transportés directement en quarantaine", a-t-il déclaré aux députés.

Le renforcement des règles sera détaillé plus tard par le ministre de l'intérieur, Priti Patel.

L'enjeu est le risque de nouvelles infections avec des variantes plus dangereuses du SRAS-CoV-2, le virus responsable du Covid-19, comme celles détectées pour la première fois en Afrique du Sud ou au Brésil.

En plus de ces deux pays, la mesure doit être appliquée à 20 autres pays, dont le Portugal, le Cap-Vert, l'Angola et le Mozambique, ainsi que l'Argentine et le Chili, d'où les vols directs sont suspendus et les visiteurs interdits en raison de liens étroits avec l'Afrique du Sud et le Brésil.

Ainsi, les résidents britanniques et du Royaume-Uni arrivant en Angleterre en provenance de pays potentiellement concernés par les variantes sont soumis à ce système, comme le Portugal et la plupart des pays d'Afrique australe et d'Amérique du Sud en raison de leurs relations étroites avec le Brésil et l'Amérique du Sud.

Depuis le 15 janvier, les vols directs en provenance du Portugal, du Cap-Vert et de 14 pays d'Amérique du Sud ont été suspendus par le Royaume-Uni pour éviter l'arrivée de cas avec une nouvelle variante du virus détectée au Brésil, qui est considérée comme très contagieuse.

Le Royaume-Uni avait déjà interdit les vols directs en provenance d'Afrique du Sud et d'autres pays africains comme l'Angola et le Mozambique en décembre, ainsi que l'entrée de passagers en raison du risque présenté par une nouvelle souche de SRAS-CoV-2, appelée 501Y.V2, également considérée comme très infectieuse.

Les arrivées en provenance de ces pays sont déjà interdites, sauf pour les Britanniques et les étrangers ayant le statut de résident, et tous doivent présenter un résultat négatif d'un test de diagnostic effectué jusqu'à 72 heures avant.

Dans le cadre du régime de confinement actuel, tout voyage étranger inutile, comme le tourisme, est interdit et le Premier ministre a déclaré que les contrôles de sortie seraient renforcés et que les personnes pourraient être empêchées de franchir la frontière "si elles n'ont pas de raison valable".



Articles Liés


Comments:

Soyez le premier laisser vos commentaires
Sujets interactifs, envoyz nous vos avais et commentaires

The Portugal News reserve le droit de reproduire vos commentaires