Le confinement se poursuivra jusqu'au 14 février

Par TPN/Lusa, in Actualités · 29-01-2021 10:17:00 · 0 Commentaires

Le Parlement a approuvé le renouvellement de l'état d'urgence jusqu'au 14 février pour permettre de continuer à prendre des mesures pour contenir la pandémie de covid-19, toutes les restrictions de confinement restant en place.

Ce vote est identique à celui du 13 janvier, lors duquel le CDS-PP et le PAN avaient voté en faveur de l'état d'urgence, aux côtés du PS et du PSD, après avoir opté pour l'abstention lors de votes précédents, tenus en novembre, décembre et au début de ce mois.

Il s'agit du dixième diplôme de l'état d'urgence que le président de la République, Marcelo Rebelo de Sousa, a soumis au Parlement dans le contexte actuel de la pandémie de 19oviales.

Ce diplôme, qui s'applique à la période comprise entre le 31 janvier et le 14 février, interdit ou limite les cours en face à face dans les établissements d'enseignement, y compris les écoles et les universités, restreint les voyages internationaux et mobilise les professionnels de la santé à la retraite, les réservistes ou les diplômés à l'étranger.

Selon la Constitution, le chef de l'État doit écouter le gouvernement et avoir l'autorisation de l'Assemblée de la République pour décréter l'état d'urgence, qui ne peut pas durer plus de quinze jours, sans préjudice des éventuels renouvellements.

Il y a onze jours, à l'issue d'une visite à l'hôpital Santa Maria, à Lisbonne, Marcelo Rebelo de Sousa a annoncé que l'état d'urgence pourrait potentiellement se prolonger jusqu'à la fin de son mandat présidentiel, qui se termine le 9 mars.

Toutes les restrictions imposées au Portugal continental au cours des 15 derniers jours, y compris la fermeture de tout commerce non essentiel, la restauration et l'interdiction de circuler entre les municipalités pendant le week-end, restent en vigueur, a annoncé le gouvernement aujourd'hui.

"Toutes les restrictions imposées au cours des 15 derniers jours restent en vigueur. Nous ne sommes pas en mesure d'alléger de quelque manière que ce soit les mesures restrictives qui existent actuellement", a déclaré la ministre de la Présidence, Mariana Vieira da Silva, lors de la conférence de presse qui s'est tenue à la fin du Conseil des ministres.

Parmi les restrictions, a-t-elle dit, figurent toutes les "règles de verrouillage" déjà imposées, à savoir la fermeture des commerces non essentiels, les règles imposées à l'exploitation des restaurants et l'interdiction de circuler entre les municipalités le week-end.

"Il n'y a pas d'allègement des mesures et il y a toutes les raisons pour que chacun prenne les mesures en vigueur très au sérieux et les respecte soigneusement chaque jour, même si nous sommes tous très fatigués de ces restrictions et que nous savons comment elles affectent la vie de chacun d'entre nous", a ajouté Mariana Vieira da Silva.

Le Conseil des ministres a approuvé aujourd'hui le décret qui régit la prolongation de l'état d'urgence décrété par le président de la République en raison de la pandémie de covid-19.

Le nouvel état d'urgence sera en vigueur entre 00h00 dimanche et 23h59 le 14 février.



Articles Liés


Comments:

Soyez le premier laisser vos commentaires
Sujets interactifs, envoyz nous vos avais et commentaires

The Portugal News reserve le droit de reproduire vos commentaires