Approbation de la loi sur l'euthanasie

Par TPN/Lusa, in Actualités · 30-01-2021 14:00:00 · 0 Commentaires

Le Parlement portugais a approuvé la dépénalisation de l'assistance médicale à la mort, avec les votes d'une grande partie du PS, du BE, du PAN, du PEV, de l'Initiative libérale et de 14 députés du PSD et les votes contre du CDS, du Chega et du PCP.

Au total, 136 députés ont voté pour, 78 contre et quatre se sont abstenus.

Si le vote a été salué par beaucoup, la Conférence épiscopale portugaise a exprimé "sa tristesse et son indignation" face à l'approbation par le Parlement de la dépénalisation de l'assistance médicale à la mort.

"Les évêques portugais expriment leur tristesse et leur indignation face à l'approbation par le Parlement de la loi autorisant l'euthanasie et le suicide assisté. Cette tristesse et cette indignation sont aggravées par le fait qu'une forme de mort causée au moment de la plus grande aggravation d'une pandémie mortelle est légalisée, dans laquelle nous voulons tous nous efforcer de sauver autant de vies que possible, en acceptant des restrictions à la liberté et des sacrifices économiques", ont déclaré les évêques dans une déclaration.

Les évêques considèrent qu'"il est absurde de légaliser la mort causée dans ce contexte, en refusant les leçons que la pandémie a données sur la valeur précieuse de la vie humaine, que la communauté en général et en particulier les professionnels de la santé essaient de sauver de façon surhumaine" et ils soulignent que la loi approuvée peut encore être soumise à un contrôle de constitutionnalité, "pour avoir enfreint le principe de l'inviolabilité de la vie humaine" dans la loi fondamentale.

"La réponse à la maladie et à la souffrance devrait plutôt être la protection de la vie, surtout lorsqu'elle est la plus fragile par tous les moyens et, notamment, l'accès aux soins palliatifs, dont la majorité de la population portugaise est encore privée", disent-ils.



Articles Liés


Comments:

Soyez le premier laisser vos commentaires
Sujets interactifs, envoyz nous vos avais et commentaires

The Portugal News reserve le droit de reproduire vos commentaires