Le Portugal n'est plus un "pays pleinement démocratique".

in Courrier, Lieux d'échange · 19-02-2021 01:00:00 · 0 Commentaires

Rédacteur en chef, j'ai mis la main sur The Portugal News du 6 février 2021 bien trop tard.

À ma grande surprise, en page 2, je lis l'article : "Le Portugal n'est plus un "pays pleinement démocratique" ?

En raison de toutes les restrictions imposées en raison de la pandémie.

En tant que Suédois, je ne suis pas d'accord.

En comparant avec la Suède, le Portugal a fait EXACTEMENT ce que la Suède aurait également dû imposer ! L'échec total de ne pas l'avoir fait se reflète dans les chiffres élevés de la Suède en matière de covidés.

Toujours rien sur l'imposition des plus évidents ! Protection de la bouche !

Le Portugal a commencé par imposer strictement le port de protecteurs buccaux, en limitant le nombre de personnes dans les magasins, etc.

La Suède n'a rien fait ! Et ne fait toujours rien !

Les cas de corona ont maintenant explosé en Suède !

Au Portugal et en Algarve aussi.

Mais il y a une chose que nous avons remarquée. À la fin de l'automne, en août-septembre et par la suite, de nombreux touristes britanniques sont arrivés en Algarve.

Personne ne porte de protection buccale ! Ils envahissent les bars et les restaurants.

Comme la Grande-Bretagne a été frappée par la plupart des variantes vraiment nuisibles de la Corona, l'augmentation des cas de Corona au Portugal peut avoir une explication ?

C'est toujours comme ça, si vous rencontrez une personne sans protection buccale, c'est toujours une personne britannique.

Je suggère de donner plus de pouvoir au GNR et à la police pour infliger des amendes aux personnes qui ne portent pas ou ne montrent pas clairement de protection buccale.

Il n'y a AUCUNE excuse pour ne pas utiliser de protection buccale !

Nous devons tous cela au Portugal et au peuple portugais !

P.Ledges, par e-mail



Articles Liés


Comments:

Soyez le premier laisser vos commentaires
Sujets interactifs, envoyz nous vos avais et commentaires

The Portugal News reserve le droit de reproduire vos commentaires