Le poirier Monchique revient dans la chaîne de montagnes

Par TPN/Lusa, in Actualités, Algarve, Renouvelable, Renature, Santé et environnement · 27-02-2021 01:00:00 · 0 Commentaires

La ville de Monchique disposera d'un terrain de préservation avec des variétés patrimoniales de la poire de Monchique, un fruit traditionnel dont la production a presque disparu et que les autorités veulent maintenant préserver.

La municipalité et la Direction régionale de l'agriculture et de la pêche de l'Algarve (DRAP) signeront un protocole de coopération pour la mise en œuvre du projet, en vertu duquel le champ sera installé dans la zone entourant le couvent de Nossa Senhora do Desterro.

"Nous allons placer à Monchique 30 variétés afin que les agriculteurs puissent les sélectionner et les utiliser dans leurs parcelles et contribuer au maintien de ces variétés adaptées à une région où les sécheresses se succèdent", a déclaré à Lusa le directeur régional de l'agriculture, Pedro Valadas Monteiro.

Le champ de préservation disposera d'une collection de poires Monchique avec des répliques des variétés existantes dans la collection installée au Centre d'expérimentation agricole de Tavira (CEAT), qui regroupe plus de 1 000 variétés d'arbres fruitiers de la région.

Selon lui, il s'agit de variétés bien adaptées au climat de l'Algarve et qui pourraient devenir "très importantes" dans un scénario de changement climatique, en particulier dans une région touchée par des périodes de sécheresse successives.

L'installation du champ de préservation à Monchique permettra de récupérer une zone dont l'importance remonte au développement de l'activité agricole, et qui n'est plus utilisée à cette fin.

Dans une déclaration, le conseil municipal de Monchique a indiqué que dans la zone entourant le couvent Nossa Senhora do Desterro, les moines franciscains "ont encouragé les techniques agricoles et d'irrigation".

Selon la note, l'intention du conseil est d'acquérir les parcelles de terrain restantes pour "réhabiliter toute la zone entourant le couvent, en lui redonnant les fonctions agricoles qu'il avait autrefois".

L'initiative vise également à "renforcer l'effet défensif de cet anneau, en créant une mosaïque de gestion des combustibles qui augmentera la protection de la ville contre les incendies ruraux".

La municipalité rappelle que ces arbres fruitiers "portent en eux un patrimoine génétique incalculable" et que "leur odeur et leur saveur très caractéristiques" sont la marque prédominante de cette variété de poire.

La conservation des fruits se faisait généralement de manière très traditionnelle, appelée "pendaison", dans laquelle les poires de Monchique étaient individuellement maintenues par une ficelle au niveau de la tige et, par groupes de 20 ou 30 fruits, suspendues au plafond des maisons en un seul point.

Cette pratique est tombée en désuétude au cours des dernières décennies, et la production de ces fruits dans la municipalité de Monchique est aujourd'hui "assez faible", conclut la note.



Articles Liés


Comments:

Soyez le premier laisser vos commentaires
Sujets interactifs, envoyz nous vos avais et commentaires

The Portugal News reserve le droit de reproduire vos commentaires