Les écoles, une priorité pour la réouverture

Par TPN/Lusa, in École, COVID-19, Actualités · 05-03-2021 01:00:00 · 0 Commentaires

La réouverture des écoles doit être discutée le 11 mars, alors que la possibilité pour les enseignants et le personnel non enseignant de recevoir des vaccins prioritaires.

La ministre de la santé, Marta Temido, a déclaré que les enseignants et le personnel non enseignant pourraient potentiellement être inclus dans les priorités pour une vaccination contre le Covid-19, considérant que les écoles sont un "service essentiel" dans le pays.

"Lorsque nous parlons de services essentiels - et les écoles sont en quelque sorte, dans une approche sociale, un service essentiel - il peut être logique que les adultes qui travaillent dans ces endroits aient une vaccination différenciée", a déclaré Marta Temido dans une interview avec Jornal da Noite sur le SIC.

"Lorsque nous regardons autour de nous et voyons quels sont les processus d'assouplissement des mesures de confinement dans d'autres pays, nous constatons la présence très intense de deux réalités : la vaccination et le dépistage", a souligné Marta Temido, ajoutant que l'avis des experts "est assez complet par rapport aux différentes options qui peuvent être prises.

"C'est l'une des difficultés que nous avons même rencontrées dans la communication : le fait qu'il existe une variété d'opinions sur un même sujet, ce qui rend le processus de décision très difficile", a admis la ministre.

M. Temido a poursuivi en déclarant qu'"il est naturel" que le processus d'assouplissement du confinement, qui sera présenté publiquement par le gouvernement le 11 mars, "commence avec les premières années d'école", mais a souligné qu'il s'agit encore "d'une hypothèse".

"En ce moment, nous considérons que, tout comme les écoles étaient les espaces que nous cherchions à maintenir ouverts le plus longtemps possible, nous devons également chercher à protéger ces établissements car ils sont essentiels en termes d'éducation et de leur effet sur l'avenir de la population. Les écoles seront notre principale préoccupation dès que nous pourrons commencer à rouvrir le pays", a-t-elle déclaré.

Récemment, la Fédération nationale des enseignants (Fenprof) a défendu le dépistage et les tests de diagnostic dans les écoles, y compris les contacts à faible risque, et la vaccination des enseignants avant même la reprise des activités en présentiel, en donnant la priorité à ceux qui enseignent actuellement présentiel.



Articles Liés


Comments:

Soyez le premier laisser vos commentaires
Sujets interactifs, envoyz nous vos avais et commentaires

The Portugal News reserve le droit de reproduire vos commentaires