"Après la pandémie passée, il y a une énorme pandémie à l'échelle mondiale, qui est le changement climatique, qu'il faut continuer à combattre. Cette pandémie ne peut être gagnée ou perdue que dans les villes, car c'est dans les villes que se concentrent 75 % des émissions de gaz à effet de serre", a-t-il souligné.

António Costa, qui s'exprimait lors de la cérémonie de lancement de l'appel d'offres international pour la conception du nouveau pont, exclusif au métro, qui s'est tenue dans les jardins du Palais de Cristal à Porto, a estimé qu'il était nécessaire de "commencer à construire l'avenir des Portugais".

"Parce qu'il y a un demain, il y a un après Covid-19", a-t-il souligné.

Selon le Premier ministre, dans ce "demain", il y aura encore "une énorme pandémie à l'échelle mondiale" - le changement climatique -, qui ne peut être "gagnée ou perdue" que dans les villes.

Quant à la pandémie du nouveau coronavirus, le chef du gouvernement portugais a fait allusion au début de l'assouplissement du confinement.

"Nous avons commencé avec la première étape, la première phase d'un nouvel assouplissement du confinement après une troisième vague terrible, mais le Covid-19 n'a pas disparu", a-t-il averti.