En dehors de la boîte...

in Courrier · 26-03-2021 01:00:00 · 0 Commentaires

EDITOR, Il y a certaines choses dans la vie auxquelles nous essayons de ne pas penser, jusqu'à ce que soudainement nous y soyons obligés. La tristesse et les situations émotionnelles dans lesquelles nous pouvons nous trouver engourdissent nos esprits normalement interrogatifs et permettent au monde de contourner certains sujets tabous et délicats. Avec votre permission, je voudrais défier et proposer un synopsis alternatif à des générations de tradition.

Il y a 100 ans, presque tout le monde était enterré dans le cimetière local à sa mort. Le cimetière était entretenu par les autorités locales, l'herbe était coupée, les bacs de fleurs jetées étaient vidés, l'eau était acheminée et les portes étaient fermées à clé au crépuscule. Jusqu'à ce que les coûts et les exigences en matière d'espace entraînent une remise en question de cette tradition vieille de plusieurs milliers d'années.

Puis, au cours des 50 dernières années, la plupart des personnes ont été brûlées dans un crématorium. Une solution industrielle plus pratique, mais qui gaspille beaucoup de précieux combustibles et qui est néfaste pour les émissions de CO2 et la pollution. En bref, ce n'est pas une très bonne réponse pour le monde moderne des voitures électriques et des moulins à vent. Il existe peut-être une meilleure solution. Une solution que l'on pourrait qualifier de AAA ++.

Imaginez, si vous le voulez bien, un beau panier en saule plutôt qu'un cercueil en chêne massif. Pas de cimetière, mais un champ ouvert à côté d'une forêt vierge à la campagne. Le panier wicca est enterré et un chêne est planté au-dessus. Chaque province pourrait avoir sa propre forêt qui croîtrait d'année en année au fur et à mesure que les gens se transforment en chênes puissants. Des promenades dans les bois pourraient montrer où les individus sont marqués par l'arbre qu'ils ont choisi. Il ne serait pas nécessaire de céder son espace après 50 ans pour recycler le site de la tombe. Peu ou pas d'entretien à long terme pour le conseil municipal. Des points de fidélité pour les politiciens, car il s'agit d'un projet écologique, rentable et qui ne gaspille pas de ressources précieuses. De plus, quel merveilleux avantage pour la nation. La création d'une ressource à long terme, une forêt nationale. C'est là que j'aimerais finir. Un coup de pouce à la nature, au pays et au monde.

À mon avis, cela pourrait être une solution que beaucoup choisiraient si c'était une option. Je sais que j'aimerais être enterré dans une forêt des âmes.

Howard Delaney Brownlow, Monchique



Articles Liés

Catastrophes en attente
Dans Courrier - 01 Apr, 01h00

Linit 90 jours
Dans Courrier - 19 Mar, 01h00

Trump
Dans Courrier - 05 Mar, 01h00

Panneau de signalisation
Dans Courrier - 05 Mar, 01h00

Test Covid privé
Dans Courrier - 05 Feb, 13h33


Comments:

Soyez le premier laisser vos commentaires
Sujets interactifs, envoyz nous vos avais et commentaires

The Portugal News reserve le droit de reproduire vos commentaires