Des immigrants clandestins présumés disparus en Algarve

Par TPN, in Algarve, Criminalité · 01-04-2021 01:00:00 · 0 Commentaires

Un groupe d'immigrés clandestins présumés, arrivés par bateau à Vila Real de Santo António, pourrait compter jusqu'à 16 personnes, bien que la police n'en ait intercepté que trois jusqu'à présent, ce qui la pousse à rechercher les autres.

Au moment de la mise sous presse, la PSP avait arrêté trois personnes dans le cadre de cet incident. Hugo Marado, de la PSP, a déclaré qu'il y avait des indications selon lesquelles les détenus faisaient partie d'un "groupe plus important", les autorités soupçonnant un total de 16 personnes, prétendument originaires du Maroc, bien que les autorités aient souligné que cela "ne signifie pas qu'ils sont tous arrivés sur le même navire".

Selon Hugo Marado, ce sont les trois détenus qui ont signalé que le groupe était composé de 16 personnes, ce qui a conduit les autorités policières à renforcer leur vigilance, notamment dans l'est de l'Algarve.

"Au sein de notre patrouille, nous sommes particulièrement attentifs, mais nous n'avons aucune idée des endroits où ils peuvent être trouvés", a-t-il reconnu, ajoutant que ce cas avait été signalé au centre de coopération policière et douanière de Castro Marim.

Le 29 mars, les autorités ont arrêté trois personnes à Vila Real de Santo António, dans le district de Faro, qui auraient débarqué illégalement sur une plage de la municipalité, après que la police maritime locale ai détecté un navire abandonné sur la plage de Santo António.

Le petit navire, détecté tôt le matin, contenait des bidons de carburant et des traces de nourriture, ce qui a conduit la police maritime à signaler la situation au GNR, aux PSP et au Service des étrangers et des frontières (SEF).

Selon Hugo Marado, en milieu de matinée, une patrouille de la PSP à Vila Real de Santo António a repéré trois hommes dans la ville "avec un air de fatigue, de désorientation et avec des vêtements mouillés", dont un seul avait des documents, mais pas l'autorisation d'entrer au Portugal. Les trois hommes ont ensuite été placés en détention pour entrée illégale et permanence sur le territoire national.

"Nous pensons qu'ils sont venus sur un navire plus grand et ont ensuite été placés sur un navire plus petit. Il ne nous semble pas qu'un tel navire soit capable d'effectuer l'intégralité du voyage", ont déclaré les autorités.

S'il est confirmé qu'il s'agit d'une immigration clandestine en provenance d'Afrique du Nord, il s'agit du septième débarquement sur la côte de l'Algarve depuis la fin de l'année 2019.

Entre décembre 2019 et décembre 2020, 97 migrants ont débarqué en Algarve sur six navires, tous sans papiers et qui proviendraient du même endroit, la ville d'El Jadida, au Maroc, située sur la côte atlantique du pays, à 700 kilomètres de l'Algarve.

Certains de ces migrants ont tenté de demander l'asile, mais ont été déboutés, d'autres sont encore en cours de traitement, et la plupart ont reçu l'ordre d'être expulsés du pays.



Articles Liés


Comments:

Soyez le premier laisser vos commentaires
Sujets interactifs, envoyz nous vos avais et commentaires

The Portugal News reserve le droit de reproduire vos commentaires