Na dit non

Par Neil Connolly, in Sports, Golf · 01-04-2021 01:00:00 · 0 Commentaires

C'est un changement rafraîchissant lorsque nous pouvons voir 64 des meilleurs professionnels du tournoi s'affronter dans un format de match play.

Il est rarement possible de prédire le vainqueur car la forme ne peut être mesurée que sur 18 trous. Jon Rahm l'a bien dit cette semaine : "il suffit de battre la personne qui est devant vous".

Une remarque intéressante si l'on considère que le futur finaliste, le peu connu Scottie Scheffler, s'est occupé du maître du match, Ian Poulter et Jon Rahm, le même jour. Un exploit qui n'a pas échappé au public américain et à Steve Stricker, l'actuel capitaine américain de la Ryder Cup. Il est un peu tôt pour commencer à prédire les appariements, mais Scheffler a dû augmenter considérablement la valeur de ses actions pour les matchs de la Ryder Cup de cette année.

La nature imprévisible du match play n'aurait pas pu être plus évidente si l'on considère que Dustin Johnson, Rory McIlroy, Bryson DeChambeau et Paul Casey n'ont pas réussi à sortir des phases de groupes, qui comptaient quatre joueurs dans 16 groupes.

Mais il y a eu un moment classique de match play, ou je devrais dire un conflit, vendredi après-midi entre Kevin Na et Dustin Johnson. Un moment de discorde qui a été au centre de nombreuses conversations sur le golf ce week-end. Kevin Na devait-il dire quelque chose ou devait-il se taire ?

La situation était la suivante : Johnson avait un putt de 5 pieds pour gagner le onzième trou, qu'il a sorti. La balle s'est arrêtée à un peu plus de 15 cm du trou. Visiblement contrarié d'avoir manqué son putt, Johnson a éloigné la balle du trou et a commencé à marcher vers le tee suivant. Le problème est que Na n'a pas concédé le putt. Le problème est que Na n'a pas concédé le putt et qu'il doit réclamer le trou ou non.

Il choisit de ne pas le faire, mais s'assure que Johnson est au courant de son indiscrétion et que Na ne sera pas aussi indulgent la prochaine fois. Les règles sont très claires : un putt doit être concédé et clairement communiqué à l'adversaire pour être mis hors jeu.

Personnellement, dans cette situation, il y a eu un petit manque de respect envers Na. Johnson a agi de manière irréfléchie à cause d'une petite crise de colère. Ce que j'ai apprécié, et ce qui est tout à l'honneur de Na, c'est que Kevin a agi immédiatement, sans se soucier du fait qu'il parlait au numéro un mondial, c'était simplement un concurrent qui parlait à un autre et le remettait à sa place. Quelque chose qui ne peut se produire qu'au golf.

Le problème pour Johnson, c'est que même si Na n'avait pas l'intention de revendiquer le trou, Johnson avait été réprimandé et, d'une manière étrange et mineure, était redevable à Na de ne pas avoir revendiqué le trou. C'est presque comme s'il avait un double avantage, le premier pour avoir laissé la situation se dérouler et le second pour avoir agi immédiatement et ne pas avoir réclamé le trou.

Na a ensuite remporté le match en réalisant 5 birdies sur les 7 derniers trous. Les commentateurs ont estimé que Dustin Johnson n'était plus le même joueur après l'incident.

Vous seriez en droit de dire que s'il n'avait pas l'intention de réclamer le trou, pourquoi s'est-il donné la peine de dire quoi que ce soit ? C'est la raison pour laquelle je pense qu'il s'agit d'un petit manque de respect. Ce qui est intéressant, c'est que les autres concurrents du même tournoi ont tous dit que Kevin avait agi exactement comme il fallait et comme ils l'auraient fait.

Sur une note un peu moins irritante, il ne reste plus qu'une semaine avant de retourner sur le terrain de golf et c'est la semaine des Masters !



Articles Liés


Comments:

Soyez le premier laisser vos commentaires
Sujets interactifs, envoyz nous vos avais et commentaires

The Portugal News reserve le droit de reproduire vos commentaires