L'hyperhidrose. Ne soyez pas gêné

Par Advertiser, in Santé et environnement, Santé · 09-04-2021 01:00:00 · 0 Commentaires

L'hyperhidrose est une augmentation excessive et inutile de la transpiration qui affecte les mains, les aisselles et les pieds de manière particulière.

La transpiration est une fonction nécessaire pour contrôler la température du corps, et elle est régulée par le système nerveux sympathique. Cependant, pour environ 2,5 % de la population, ce système ne fonctionne pas correctement, c'est-à-dire qu'il y a une stimulation excessive des glandes sudoripares et une production intense de sueur dans certaines parties du corps, une situation appelée hyperhidrose.

La forme la plus courante et la plus gênante de l'hyperhidrose touche la paume des mains, ce qui entraîne une gêne dans les relations sociales (salutation par une poignée de main), ainsi que dans les activités professionnelles (manipulation de composants électroniques, de marchandises délicates, traitements esthétiques).

L'hyperhidrose axillaire est également fréquente et tout aussi inconfortable et gênante car elle tache la plupart des vêtements.

L'hyperhidrose plantaire limite considérablement la vie quotidienne des patients, principalement dans le choix des chaussures et aussi en raison de l'impossibilité d'utiliser des chaussures ouvertes en été.

L'hyperhidrose cranio-faciale est une transpiration excessive du visage et du cuir chevelu. Cette situation ne peut être "déguisée", c'est pourquoi certaines personnes cessent de faire certaines activités quotidiennes et beaucoup disent que cette situation a affecté leur épanouissement professionnel.

Traitement mini-invasif

Le traitement permanent de l'hyperhidrose est la sympathectomie thoracique bilatérale vidéo-assistée. Il est connu depuis un certain temps mais, jusqu'à il y a quelques années, il n'était pas possible de réaliser cette opération de manière simple et peu invasive.

La chirurgie thoracique vidéo-assistée et mini-invasive a révolutionné le traitement de l'hyperhidrose en permettant l'interruption de l'innervation sympathique de manière sélective et permanente, avec un taux de réussite de 98%, dans le cas des mains et des aisselles.

L'intervention est réalisée sous anesthésie locale, ce qui permet au patient de rentrer chez lui le jour même et de reprendre le travail deux jours plus tard.

Comment se déroule l'intervention ?

L'intervention chirurgicale consiste à placer un petit clip en titane qui bloque les ganglions du nerf sympathique responsable de la transpiration dans la zone en question, résolvant ainsi immédiatement et définitivement le problème de la transpiration excessive.

Pour placer le clip, deux minuscules incisions sont pratiquées sous les aisselles et, grâce à une caméra endoscopique de 3 ou 5 mm et à une chirurgie mini-invasive, il est possible d'accéder au nerf.

Cette technique est une solution récente qui permet d'annuler les éventuels effets secondaires de la chirurgie qui, selon notre expérience, peuvent se produire dans moins de 3 % des cas.

Y a-t-il des effets secondaires ?

Chez un petit pourcentage de patients (1 à 2 %), une hyperhidrose dite compensatoire peut se produire ; une légère augmentation de la transpiration sur le dos et l'abdomen, normalement bien tolérée et nettement préférable à la transpiration des mains et des aisselles. L'utilisation de clips en titane signifie qu'en cas d'hyperhidrose compensatoire, la procédure peut être inversée en retirant les clips, ce qui signifie que cette technique est une "chirurgie réversible".

La consultation spécialisée en Hyperhidrose est sous la responsabilité du Professeur Javier Gallego, chirurgien cardiothoracique, qui est peut-être le médecin ayant le plus d'expérience dans cette procédure chirurgicale, au Portugal et même en Europe.


Pour plus d'informations, contactez-nous :

Téléphone : 282420 400

E-mail : callcenter@grupohpa.com
Site web :
www.grupohpa.com/




Articles Liés


Comments:

Soyez le premier laisser vos commentaires
Sujets interactifs, envoyz nous vos avais et commentaires

The Portugal News reserve le droit de reproduire vos commentaires