L'état d'urgence est renouvelé, mais on espère que ce sera le dernier

Par TPN/Lusa, in Actualités, COVID-19 · 15-04-2021 12:34:00 · 0 Commentaires

Le Président de la République a déclaré qu'il s'attendait à ce que la reconduction de l'état d'urgence touche à sa fin.

S'adressant aux Portugais, le chef de l'État a ajouté : "Je veux surtout vous demander encore plus d'efforts, pour qu'il nous soit impossible de devoir revenir en arrière, afin que l'état d'urgence aille vers sa fin".

C'est la 15ème fois que Marcelo Rebelo de Sousa décrète l'état d'urgence dans le contexte actuel de la pandémie de covid-19, pour permettre l'adoption de mesures impliquant des restrictions des droits, libertés et garanties.

Le Président de la République avait déjà déclaré la semaine dernière qu'il souhaitait que ce soit le dernier renouvellement de l'état d'urgence.

Marcelo Rebelo de Sousa a rappelé que ce cadre légal est en place depuis "plus de cinq mois" et a estimé que "la période la plus difficile" a été le "confinement général" qui a débuté le 15 janvier.

" Presque trois mois de confinement général. Certes moins restrictif qu'il y a un an, mais plus intense, notamment parce que les chiffres atteints nous placent dans la pire situation d'Europe, puis du monde", a-t-il déclaré.

En ce qui concerne l'assouplissement du confinement, Marcelo Rebelo de Sousa a de nouveau défendu qu'"il doit suivre son cours de manière progressive et raisonnable" et a demandé la prudence sur tout le territoire national, pour éviter l'augmentation des "chiffres maintenant stabilisés" et la conséquente "pression sur les structures sanitaires".

Aux termes de la Constitution, l'état d'urgence, qui permet de suspendre l'exercice de certains droits, libertés et garanties, ne peut durer plus de 15 jours, sans préjudice d'éventuels renouvellements dans le même délai.

Dans le cadre de l'état d'urgence, afin d'endiguer la propagation du covid-19, le gouvernement a imposé une obligation générale de confinement à domicile et la suspension d'une série d'activités, à partir du 15 janvier, et une semaine plus tard, les établissements scolaires ont fermé et il n'y avait plus de cours en présentiel.

Le 15 mars, le plan d'assouplissement du Gouvernement a commencé, avec la réouverture des crèches, de l'enseignement préscolaire, du premier cycle de l'enseignement de base, du commerce de la porte et des établissements d'esthétique comme les coiffeurs, dans une première étape.

Dans une seconde phase, le 5 avril, réouverture des esplanades, des centres de jour et des commerces ayant une porte sur la rue de moins de 200 mètres carrés et reprise des cours en présentiel pour les élèves des 2ème et 3ème cycles de l'enseignement fondamental.

Le plan de réouverture progressive du gouvernement prévoit de nouvelles étapes le 19 avril et le 3 mai.


Comments:

Soyez le premier laisser vos commentaires
Sujets interactifs, envoyz nous vos avais et commentaires

The Portugal News reserve le droit de reproduire vos commentaires