Les personnes âgées de plus de 60 ans doivent être vaccinées contre le Covid-19 d'ici le début du mois de juin, selon le coordinateur de la task force du plan de vaccination, Henrique Gouveia e Melo.

"Lorsque nous vaccinerons toute la population de plus de 60 ans, en réalité, nous protégerons - selon les données relatives aux décès - 96,4 % des personnes décédées à cause de cette pandémie. Nous atteindrons cette valeur entre la dernière semaine de mai et la première semaine de juin", a déclaré le responsable lors de la réunion Infarmed à Lisbonne, qui réunit des experts, des membres du gouvernement et le président de la République pour évaluer la situation épidémiologique.

Selon les données, 96,4 % des personnes décédées des suites du nouveau coronavirus étaient âgées de plus de 60 ans.

Henrique Gouveia e Melo a également réaffirmé l'objectif de protéger 70 % de la population d'ici le milieu de l'été : "Nous atteindrons 70 % de la population, ce qui équivaut à ce que toutes les personnes de plus de 30 ans soient vaccinées, entre juillet et août, avec la première dose", a-t-il expliqué.

Avec 1,9 million de vaccins disponibles à administrer en avril, le coordinateur de la task force a également déclaré que le programme était "dans une semaine de transition" et qu'une "nouvelle stratégie" serait mise en place.

"À partir de maintenant, nous ferons un séquençage pur par âge, en utilisant 90 % des vaccins pour cela et en laissant 10 % pour d'autres maladies qui ne sont pas liées à l'âge et qui peuvent toucher des populations beaucoup plus jeunes", a déclaré Henrique Gouveia e Melo.
Le coordinateur du groupe de travail a également précisé les niveaux de couverture actuels pour les différents groupes.

"Chez les plus de 80 ans, nous sommes déjà au-dessus de 90 %, entre 50 et 80 ans avec des comorbidités de type 1, nous sommes au-dessus de 80 %, chez les professionnels de santé, nous sommes à 96 %, dans les services essentiels à 99 % et dans les écoles à 23 %".

"Au cours de ce trimestre, nous aurons une administration moyenne de vaccins d'environ 97 000 par jour. Selon cette comptabilité, environ 2,6 millions de vaccins sont déjà arrivés dans le pays et environ 2,1 millions de doses ont été administrées jusqu'à dimanche dernier : 1,5 million de premières doses, soit plus de 15 % de la population, et 600 000 avec une seconde dose ", a-t-il renforcé.

Enfin, le coordinateur du groupe de travail a souligné que " personne n'est laissé de côté " dans le processus de vaccination contre le Covid-19, notant que, en plus de la programmation centralisée et de l'auto-programmation, une personne peut également recourir au " conseil municipal, au commissariat de police ou à la caserne de pompiers " comme " étape intermédiaire " pour la programmation via Internet.