Vaccins oraux pour les poissons

Par TPN/Lusa, in Actualités, Santé et environnement · 24-04-2021 08:37:00 · 0 Commentaires

Des chercheurs du Centre interdisciplinaire de recherche marine et environnementale (CIIMAR) ont mis au point des vaccins oraux pour les poissons d'aquaculture qui, incorporés dans la nourriture, préviennent l'apparition de maladies bactériennes.

S'adressant à Lusa, Cláudia Serra, chercheuse au centre de l'Université de Porto, a expliqué que le projet, intitulé ProbioVaccine, est né de la nécessité de trouver des solutions à l'un des problèmes de l'aquaculture : "l'existence fréquente de maladies bactériennes chez les poissons".

"Les maladies bactériennes, dont certaines sont zoonotiques, sont très fréquentes et entraînent des pertes économiques très importantes car la production aquacole entière est affectée", a-t-elle déclaré.

Selon la chercheuse, actuellement, l'un des "stratagèmes" utilisés par le secteur pour prévenir l'installation de la maladie bactérienne est la vaccination.

Bien qu'étant la solution "la plus efficace", la vaccination injectable entraîne des "complications au niveau logistique", "implique beaucoup d'investissements" et a des "répercussions" en termes de stress pour les poissons.

"La plupart des vaccins utilisés en aquaculture sont injectables, mais d'un point de vue logistique, c'est très laborieux car les poissons sont vaccinés un par un, cela implique beaucoup d'investissements et a des répercussions sur le niveau de stress des poissons. Les poissons sont très sensibles au stress et n'aiment pas être manipulés, ni être hors de l'eau", a déclaré Cláudia Serra.

Dans ce sens, les chercheurs du CIIMAR ont mis au point un vaccin oral qui, incorporé à l'alimentation, prévient l'apparition de maladies bactériennes en masse.

Bien que la vaccination orale ne soit pas "une nouveauté en aquaculture", celle développée par le CIIMAR a été testée sur des poissons zèbres et a révélé des "résultats prometteurs" avec différents pathogènes, l'un d'entre eux ayant observé une "réduction de la mortalité de l'ordre de 50 %".



Articles Liés


Comments:

Soyez le premier laisser vos commentaires
Sujets interactifs, envoyz nous vos avais et commentaires

The Portugal News reserve le droit de reproduire vos commentaires