Plus de 10 500 infractions pour excès de vitesse dans le cadre de la campagne "Voyagez sans hâte".

Par TPN/Lusa, in Actualités, Criminalité · 27-04-2021 11:59:00 · 0 Commentaires

Plus de 10 500 excès de vitesse ont été constatés, au cours des sept derniers jours, dans le cadre de la campagne "Voyager sans précipitation", durant laquelle plus de deux millions de véhicules ont été contrôlés.

Dans une déclaration commune, l'Autorité nationale de sécurité routière (ANSR), le GNR et le PSP indiquent qu'au total, 2 386 661 véhicules ont été contrôlés par un contrôle de vitesse par radar, dont 91% par le SINCRO - Système national de contrôle routier. La vitesse, la responsabilité de l'ANSR.

Parmi les véhicules contrôlés, 10 591 circulaient à une vitesse excessive, dont 4 964 ont été détectés par les radars des forces de sécurité et 5 627 par ceux de l'ANSR, selon la note.

La campagne, qui s'est déroulée du 20 au 26 avril, visait à mettre en garde contre les risques de la vitesse excessive, l'une des principales causes des accidents de la route.

L'initiative a été promue sur les médias sociaux et par le biais de cinq actions de sensibilisation de l'ANSR, menées simultanément aux opérations d'inspection effectuées par le GNR et par les PSP, à Alverca, Ovar, Tortosendo, Elvas et Porto Santo, où 544 conducteurs et passagers ont été sensibilisés.

"Sur un trajet de 10 kilomètres, augmenter la vitesse de 45 à 50 km/heure ne permet de gagner qu'une minute et 20 secondes, alors qu'une différence de vitesse réduite peut faire la différence entre la vie et la mort", a été l'un des messages diffusés pendant la campagne.

En ce qui concerne les accidents, entre le 20 et le 26 avril, on a enregistré un total de 2 005 accidents, qui ont fait quatre morts, 31 blessés graves et 614 blessés légers.

Les autorités indiquent également que, par rapport à la même période en 2020, il y a eu 1 075 accidents de plus, une victime mortelle de plus, 20 autres blessés graves et 355 autres blessés légers.



Articles Liés


Comments:

Soyez le premier laisser vos commentaires
Sujets interactifs, envoyz nous vos avais et commentaires

The Portugal News reserve le droit de reproduire vos commentaires