Droits de vote des non-résidents du Royaume-Uni

Par Advertiser, in Economie, Finances personnelles · 30-04-2021 01:00:00 · 0 Commentaires

La semaine dernière, le chancelier britannique, Rishi Sunak, a annoncé que les citoyens britanniques qui ne résident pas au Royaume-Uni et vivent à l'étranger pourraient être autorisés à voter sur une "base indéfinie" lors de toute élection britannique à venir.

À première vue, c'est une bonne nouvelle pour les expatriés britanniques qui ont longtemps fait campagne contre un texte de loi de 2002, qui stipule que seuls les non-résidents ayant vécu à l'étranger pendant moins de 15 ans peuvent voter lors de ces élections.
Les frustrations à ce sujet ont été alimentées d'autant plus pendant le référendum de 2016, lorsque les expatriés de longue date n'avaient pas le droit de vote dans ce qui allait devenir l'un des changements politiques les plus importants de la génération et une élection qui aurait sans aucun doute des répercussions sur leur avenir à l'étranger.

En apparence, il s'agit d'une nouvelle encourageante pour de nombreux expatriés britanniques, mais ce changement de loi entraîne une obligation fiscale considérable, avec une inquiétude particulière concernant les implications en matière de droits de succession et ce que cela signifie pour les expatriés qui ont pu émigrer pour réduire ces obligations financières.

Dans ces circonstances, une conséquence atténuante apparemment naturelle pour une personne correspondant à ce profil est de changer de domicile et de rompre tout lien avec le Royaume-Uni afin d'éviter les implications fiscales qui accompagnent le droit de vote.
Cette décision doit être mûrement réfléchie. Beaucoup pensent qu'ils ne reviendront jamais au Royaume-Uni une fois qu'ils auront établi des liens et, plus important encore, une résidence dans un nouveau pays. En conséquence, les liens avec le Royaume-Uni commencent à s'éroder et à s'affaiblir.

Malgré l'idée omniprésente chez les expatriés que leur nouveau lieu de résidence sera permanent, les conseillers financiers travaillent en étroite collaboration avec leurs clients à chaque étape de leur vie et, trop souvent, ces clients expatriés reviennent au Royaume-Uni plus tard dans leur vie, malgré toutes les initiatives prises pour rester à l'étranger ; des résolutions qui ont parfois été prises des décennies auparavant.

Il peut y avoir de nombreux catalyseurs pour ce changement d'intention, comme la nécessité de soigner un parent malade, de se rapprocher de ses petits-enfants ou l'attrait de l'accès illimité au NHS. De même, la perte d'un conjoint pour un expatrié peut conduire à un désenchantement important de la vie à l'étranger et inciter à un retour vers les familiarités du Royaume-Uni.

Le droit de conserver ces droits de vote s'accompagne d'une considération fiscale complexe qui nécessite une compréhension approfondie et une expertise professionnelle. Une telle décision doit être prise en compte dans la planification financière à long terme des expatriés.

Les ramifications de l'IHT peuvent avoir un impact sérieux et les expatriés doivent analyser leur relation avec le Royaume-Uni ; en fait, il faut pécher par excès de prudence avant de prendre la décision irréfléchie de rompre complètement les liens avec le Royaume-Uni.

John Westwood,

Fondateur et directeur général du groupe,
Blacktower Financial Management

John a plus de trente ans d'expérience dans le secteur des services financiers. Avant de fonder Blacktower en 1986, John a travaillé pour Schroder Financial Management et est devenu l'un de leurs principaux conseillers basés à Londres. Il est chargé de diriger le groupe Blacktower sur le marché international. En 2010, John a créé Nexus Global IFA Network dans le but de fournir un réseau complet de licences, de conformité et de soutien à d'autres organisations de conseillers financiers indépendants souhaitant offrir des services de passeport en Europe et au-delà. En plus de ses fonctions de directeur général du Blacktower Group, John continue de conseiller de nombreux clients fortunés en Europe et sur les marchés internationaux.


Blacktower fournit des conseils spécialisés et localisés en matière de gestion de patrimoine au Portugal depuis 20 ans. Nous pouvons vous aider à sécuriser votre avenir financier grâce à des conseils spécialisés et indépendants. Contactez-nous au (+351) 289 355 685 ou envoyez-nous un courriel à info@blacktowerfm.com.

Cette communication n'est pas destinée à constituer, et ne doit pas être interprétée comme, un conseil en investissement, des recommandations d'investissement ou une recherche en investissement. Vous devez demander l'avis d'un conseiller professionnel avant de vous lancer dans toute activité de planification financière.





Articles Liés


Comments:

Soyez le premier laisser vos commentaires
Sujets interactifs, envoyz nous vos avais et commentaires

The Portugal News reserve le droit de reproduire vos commentaires