Ma femme et moi avons eu la malchance d'avoir besoin du service de santé, tous deux devant être traités pour un cancer. Après des opérations réussies il y a 6 ans pour moi et 4 ans pour ma femme, nous continuons à subir des examens et des contrôles très réguliers.

Plus récemment, j'ai développé une cataracte et, cette semaine, j'ai passé un certain temps à l'hôpital Litoral do Alentejo. Lundi, j'ai subi des analyses de sang, une radiographie du thorax et un contrôle cardiaque, tous effectués en trois heures. Mardi, j'ai passé un test Covid, en 20 minutes seulement. Mercredi, on m'a mesuré pour une lentille, puis on m'a opéré dans l'unité de chirurgie de jour, en trois heures. Le lendemain, j'ai eu un entretien de contrôle avec le chirurgien, et le jour suivant, on m'a téléphoné pour vérifier que tout allait bien. Le coût de tout cela : zéro.

Sommes-nous bizarres, ou simplement chanceux ?

Bob Hardman
Baixo Alentejo