Anacom impose des obligations supplémentaires à MEO et Vodafone

Par TPN/Lusa, in Economie, Droits des consommateurs · 07-05-2021 01:00:00 · 0 Commentaires

L'Autorité nationale des communications (Anacom) a approuvé le renouvellement jusqu'en avril 2033 des droits d'utilisation des fréquences (DUF) de MEO et Vodafone, imposant des "obligations supplémentaires de couverture dans 100 territoires".

Anacom a approuvé le renouvellement des DUF, jusqu'en avril 2033, dans les bandes 900 MHz et 1 800 MHz attribuées à Meo (Altice Portugal) et Vodafone Portugal.

"Ce renouvellement des droits d'utilisation des fréquences s'accompagne de l'imposition d'obligations supplémentaires de couverture de 100 zones à faible densité de population, dans lesquelles ces fournisseurs devront fournir un service mobile à large bande avec une vitesse de 100 Mbps, couvrant au moins 90 % de la population", indique le régulateur dans un communiqué.

L'entité souligne qu'étant donné que "les investissements réalisés par les opérateurs n'ont pas favorisé de manière égale les différentes zones du pays, il est considéré comme essentiel de maintenir les objectifs de couverture pour les territoires à faible densité de population".

Le régulateur dirigé par João Cadete de Matos explique que "comme un ensemble de territoires à faible densité de population sont déjà incluses dans les obligations du règlement sur les enchères 5G, les 100 territoires à faible densité de population qui ne sont pas incluses dans ce règlement ont maintenant été identifiées".

Sur ces 100 zones, MEO "devra assurer la couverture de 56 et Vodafone devra couvrir 44", explique le régulateur, précisant que la différence de nombre "est liée à la quantité de spectre attribuée à chacun de ces opérateurs".

Cette décision est maintenant soumise à une audience préalable et à une consultation publique pendant une période de 20 jours ouvrables.

Selon Anacom, cette décision "garantit les objectifs réglementaires qu'Anacom est chargée de poursuivre, à savoir assurer l'utilisation effective et efficace du spectre, promouvoir la concurrence sur les marchés de détail, encourager les investissements et éviter les perturbations dans la continuité de la fourniture des services de communication".

Le régulateur "estime que le fait d'attacher de nouvelles obligations aux droits d'utilisation des fréquences est un mécanisme important pour atténuer et supprimer les déficiences identifiées en termes de couverture et de capacité fournies dans les réseaux mobiles, en favorisant la cohésion économique et sociale sur le territoire national".


Comments:

Soyez le premier laisser vos commentaires
Sujets interactifs, envoyz nous vos avais et commentaires

The Portugal News reserve le droit de reproduire vos commentaires