Le tourisme et les restaurants connaissent des améliorations

Par TPN/Lusa, in Actualités, Tourisme, COVID-19, Economie, Économie · 12-05-2021 14:43:00 · 0 Commentaires

Les entreprises de restauration et d'hébergement touristique ont vu leur activité s'améliorer en avril, avec les progrès de l'assouplissement du confinement, mais "le chemin à parcourir est long et douloureux".

L'enquête mensuelle de l'Association Portugaise de l'Hôtellerie, de la Restauration et des Services Similaires (AHRESP) pour le mois d'avril conclut que les entreprises du secteur ont enregistré une amélioration de leur activité avec l'avancée du plan d'assouplissement des fermetures, mais "la situation reste préoccupante, suite à plus d'un an de pertes énormes".

Selon les données recueillies, dans le secteur de la restauration, 26% des entreprises envisagent de se mettre en faillite, étant donné que les revenus réalisés et attendus ne permettent pas de supporter tous les coûts qui résultent du fonctionnement normal de leur activité, plus de la moitié (52%) ayant vu leur chiffre d'affaires chuter en avril de plus de 40%.

En raison de la réduction encore forte de la facturation, 11 % des entreprises n'ont pas été en mesure de verser les salaires en avril et 11 % seulement partiellement.

Face à cette réalité, 40 pour cent des entreprises de restauration disent avoir déjà procédé à des licenciements depuis le début de la pandémie.

"Sans un soutien supplémentaire aux fonds non remboursables, 31 % des entreprises estiment qu'elles ne seront pas en mesure de poursuivre leurs activités", a déclaré l'association.

Dans le secteur de l'hébergement touristique, 19 % des entreprises ont indiqué que leur activité était suspendue, 43 % n'ont enregistré aucune occupation en avril et 27 % ont indiqué une occupation allant jusqu'à 10 %.

Pour le mois de mai, 32 % des entreprises estiment un taux d'occupation nul et 28 % des entreprises prévoient une occupation maximale de 10 %, indique la même étude.

Dans ce contexte, 11 % des entreprises du secteur envisagent l'insolvabilité car elles ne sont pas en mesure de supporter tous les coûts normaux de leur activité, et 40 % des entreprises interrogées ont déclaré que la baisse du chiffre d'affaires en avril était supérieure à 90 %.

En raison de la forte réduction de la facturation, 22 % des entreprises n'ont pas été en mesure de verser les salaires en mars et 5 % ne l'ont fait que partiellement.



Articles Liés


Comments:

Soyez le premier laisser vos commentaires
Sujets interactifs, envoyz nous vos avais et commentaires

The Portugal News reserve le droit de reproduire vos commentaires