Le stade Estádio do Dragão FC Porto, situé dans le nord du pays, accueillera la finale de la Ligue des champions entre Manchester City et Chelsea le 29 mai prochain.

L'UEFA a déclaré : "Porto a été choisi pour remplacer Istanbul, suite aux difficultés insurmontables de déplacement des supporters anglais, en tenant compte du fait que la Turquie figure sur la 'liste rouge' du Royaume-Uni.

L'UEFA a également confirmé la présence d'au moins 12 000 spectateurs dans l'Estádio do Dragão. Toutefois, au moment de mettre sous presse, les supporters devaient encore faire partie d'une "bulle" spéciale et ne resteront au Portugal que 24 heures au maximum, bien que le Portugal et le Royaume-Uni aient désormais un accord réciproque concernant les voyages non essentiels et qu'il ne soit pas nécessaire d'appliquer une quarantaine au retour ou à l'arrivée de l'un ou l'autre pays.

"La capacité du stade pour le match sera finalisée et confirmée en temps voulu, en coopération avec les autorités portugaises et la Fédération portugaise de football (FPF). Toutefois, les supporters des équipes finalistes pourront acheter des billets par l'intermédiaire des clubs de la manière habituelle, avec 6 000 billets disponibles par club, qui seront mis en vente dès que possible".

"Une fois de plus, nous faisons appel à nos partenaires au Portugal pour nous aider et je suis, comme toujours, très reconnaissant à la Fédération portugaise de football et au gouvernement portugais d'avoir accepté d'organiser le match dans un délai aussi court", a déclaré le président de l'UEFA, Aleksander Ceferin.

La ville de Porto et l'Estádio do Dragão accueilleront la troisième finale d'une Ligue des champions au Portugal et la deuxième consécutive, puisqu'il y a un peu moins d'un an, précisément en raison de la crise mondiale de la santé publique, l'UEFA a opté pour un "huitième de final" à Lisbonne, aux stades Luz et José Alvalade.

"Ils ont travaillé sans relâche avec des contraintes de temps aussi limitées pour trouver des solutions aux défis de l'organisation d'un match de cette ampleur. Chaque fois qu'il y a eu un obstacle, ils ont fait preuve de créativité dans les solutions qu'ils ont trouvées et le fait qu'ils organisent la finale de cette année est clairement dû au travail acharné et à la persévérance dont ils ont fait preuve", a ajouté M. Ceferin.

Lorsque la nouvelle est tombée, le gouvernement portugais a annoncé que les supporters étrangers se rendant à Porto pour assister à la finale de la Ligue des champions de football resteraient moins de 24 heures au Portugal et seraient tous soumis à un test de dépistage du Covid-19. Au moment de la mise sous presse, ce conseil n'avait pas encore changé.

"Les personnes qui viennent assister à la finale de la Ligue des champions arriveront et reviendront le même jour, avec un test Covid terminé, dans une situation de bulle, c'est-à-dire sur des vols charters, avec des déplacements vers une zone d'attente. Ensuite, ils iront au stade et ensuite à l'aéroport, étant sur le territoire national moins de 24 heures, dans une bulle et avec des tests obligatoires, effectués, en principe, avant de monter dans l'avion ", a déclaré la ministre d'État et de la présidence, Mariana Vieira da Silva.

La fonctionnaire a confirmé que l'Estádio do Dragão pourrait avoir une capacité maximale de 12 000 personnes et que les sièges seront marqués et désignés par la Direction générale de la santé (DGS).

"Tous les billets seront nominatifs et les sièges seront marqués", a ajouté Mariana Vieira da Silva.

Une règle pour les Anglais

La décision d'autoriser les supporters à assister à la finale de la Ligue des champions au Portugal, alors que les supporters locaux ne peuvent toujours pas assister aux matches, a laissé les fans "perplexes".

S'adressant à l'agence Lusa, Martha Gens, présidente de l'Association portugaise de défense des adeptes (APDA), a souligné que "la position du gouvernement n'est pas claire" sur cette question, car le secrétaire d'État à la jeunesse et aux sports a confirmé que la finale de la Coupe du Portugal, entre Benfica et le Sporting de Braga, n'accueillera pas de supporters.

La position du gouvernement contraste avec la décision d'accueillir la finale de la Ligue des champions à l'Estádio do Dragão, à Porto.

"C'est un match que les Anglais doivent voir. Après tout, ce sont deux équipes anglaises qui ont droit à 25 % de la capacité d'un stade au Portugal, alors que les supporters portugais semblent quémander cette possibilité ", a critiqué le président de l'APDA.

Selon le représentant des supporters, "il est étrange" que l'UEFA ait assuré que, quelle que soit la destination, la finale de la Ligue des champions "aurait des supporters et quand elle choisit un pays, c'est là où il n'y a pas de supporters dans les stades depuis un an".

Le secrétaire d'État à la jeunesse et aux sports a annoncé que la finale du championnat portugais entre le Sporting de Braga et Benfica, qui se jouera dimanche à Coimbra, n'aura pas de spectateurs.

João Paulo Rebelo a déclaré que le gouvernement n'a pas l'intention de faire de cette manifestation un événement pilote. Interrogé sur la présence du public lors de la finale de la Ligue des champions, le fonctionnaire a simplement fait remarquer qu'il s'agissait d'"une condition" pour que le match vienne au Portugal.