Réactions allergiques au vaccin Covid-19

Par Advertiser, in Santé, Santé et environnement · 11-06-2021 01:00:00 · 0 Commentaires

Les vaccins contre le virus SRAS-CoV-2 sont actuellement les thérapeutiques les plus prometteuses pour contrôler la pandémie de COVID-19. Cependant, suite à l'annonce de réactions allergiques graves après une vaccination, il est compréhensible que certains patients aient des doutes sur leur sécurité.

L'objectif principal de cet article est d'essayer de clarifier certains des doutes les plus fréquents, à la lumière de nos connaissances actuelles (mai 2021), afin de promouvoir une campagne de vaccination rapide, efficace et sûre.

En ce qui concerne le risque de développer une réaction allergique, quelles sont les contre-indications à l'administration des vaccins SRAS-CoV-2 actuellement disponibles ?

Selon les règles actuelles d'orientation clinique de la DGS, les éléments suivants sont considérés comme des contre-indications : a) antécédents d'une allergie connue à l'un des excipients présents dans le vaccin à administrer ou b) antécédents d'anaphylaxie à une dose antérieure du vaccin contre le SRAS-CoV-2.

Ces patients doivent être adressés en priorité à un immuno-allergologue, pour être évalués dans les meilleurs délais, afin de trouver des alternatives thérapeutiques adaptées.

En outre, les patients doivent également être orientés vers la clinique d'immunoallergologie s'ils ont des antécédents de : a) réactions anaphylactiques à d'autres vaccins (autres que le vaccin contre le SRAS-CoV-2) ; b) antécédents d'anaphylaxie idiopathique ; c) allergie confirmée aux excipients (même ceux qui ne sont pas présents dans les vaccins contre le SRAS-CoV-2) et d) mastocytose systémique ou maladies prolifératives des mastocytes.

Les réactions allergiques aux vaccins COVID-19 sont-elles fréquentes ?

Non. On estime qu'elles surviennent dans moins de 1 cas sur 10 000 administrations du vaccin. La plupart de ces réactions allergiques sont légères et les réactions anaphylactiques sont extrêmement rares. Cependant, comme tout autre médicament, les vaccins peuvent déclencher des effets secondaires indésirables, qui sont parfois interprétés à tort comme des allergies. Les effets indésirables les plus fréquents sont des réactions locales sur le site où le vaccin a été administré, des maux de tête, des douleurs musculaires ou articulaires, de la fièvre, de la fatigue, des nausées et un malaise général. Aucun de ces symptômes n'est dû à une réaction allergique et ils disparaissent généralement spontanément dans les 3 jours.

Un patient allergique à la pénicilline ou aux anti-inflammatoires peut-il être vacciné ?

Oui. L'allergie à la pénicilline ou à d'autres bêta-lactamines et anti-inflammatoires ne constitue pas une contre-indication à l'administration des vaccins actuellement disponibles. Cependant, les patients allergiques aux anti-inflammatoires non stéroïdiens doivent consulter leur allergologue afin de savoir quels médicaments peuvent être pris sans danger si d'autres effets secondaires non allergiques apparaissent après la vaccination.

Les patients présentant une allergie alimentaire grave peuvent-ils être vaccinés ?

Oui. Après examen des cas d'allergie liés à l'administration de vaccins contre le virus SRAS-CoV-2, aucune relation avec une allergie alimentaire n'a été identifiée.


Les patients souffrant de rhinite allergique ou d'asthme ont-ils un risque plus élevé de souffrir d'une réaction allergique à un vaccin contre le SRAS-CoV-2 ?

Non. Toutefois, comme pour tous les autres vaccins, il est recommandé que toutes les maladies allergiques respiratoires, en particulier l'asthme, soient bien contrôlées au moment de l'administration du vaccin.

Les patients dont l'immunité est affaiblie peuvent-ils recevoir le vaccin ?

Les vaccins à ARNm et à vecteur adénovirus ne sont pas des vaccins vivants et ne peuvent pas provoquer d'infection. Pour cette raison, ils sont généralement considérés comme sûrs pour l'administration chez les patients immunodéprimés. Cependant, en fonction de la pathologie sous-jacente, certains patients peuvent présenter une diminution de la réponse de la mémoire immunitaire à l'immunisation.

Dr. Pedro Morais Silva, Imunoalergologue
HPA Alvor et Clínica Particular - AlgarveShopping (Guia)

Pour plus d'informations, contactez-nous sur :

Courriel : callcenter@grupohpa.com
Téléphone : 282 420400
Si vous
appelez de l'extérieur du Portugal : +351 282 420 400
Site Internet : https://www.grupohpa.com/



Articles Liés


Comments:

Soyez le premier laisser vos commentaires
Sujets interactifs, envoyz nous vos avais et commentaires

The Portugal News reserve le droit de reproduire vos commentaires