"Avec la décision de commencer à utiliser le certificat [numérique] et les tests pour plus de fonctions et de moments, le gouvernement est également, en ce moment, en train d'étudier une façon de pouvoir partager ses coûts et nous espérons avoir des nouvelles dans les prochains jours", a déclaré Mariana Vieira da Silva, après le Conseil des ministres.

Lors d'une conférence de presse, la ministre d'État et de la Présidence a rappelé qu'il y a déjà des municipalités dans le pays qui fournissent gratuitement ces tests de dépistage du virus SRAS-CoV-2, et que le gouvernement étudie maintenant "une manière de les payer". Selon la responsable gouvernementale, l'objectif de cet éventuel partage des coûts est que les tests soient "de plus en plus utilisés", soit comme condition pour réaliser certaines activités, mais aussi de manière plus accessible à la population.

Le Conseil des ministres a décidé aujourd'hui que l'interdiction d'entrer ou de sortir de la zone métropolitaine de Lisbonne (AML) restera en vigueur le week-end prochain, mais que toute personne disposant d'un certificat numérique ou d'un test Covid-19 négatif pourra passer. Selon le ministre, les personnes disposant d'un certificat numérique ou d'un test Covid-19 négatif avec résultats de laboratoire pourront entrer et sortir de la zone métropolitaine, ajoutant que les enfants jusqu'à 12 ans n'ont pas besoin de présenter un test.