Le gouvernement portugais a annoncé qu'à partir du 28 juin, toute personne se rendant dans le pays en provenance du Royaume-Uni devrait être mise en quarantaine pendant 14 jours, à moins qu'elle n'ait terminé son vaccin Covid-19, en réponse à l'augmentation des niveaux de la variante virulente Delta actuellement au Royaume-Uni.

L'annonce elle-même a plongé les voyageurs de lundi dans la confusion la plus totale, comme l'a expliqué Joe Mountain, copropriétaire de SandyBlue, au Portugal News: "J'ai reçu mon premier appel à 7 heures du matin, lundi, d'un client à l'aéroport au Royaume-Uni qui voyageait avec quatre enfants âgés de 13 à 16 ans. Ils s'étaient enregistrés sur leur vol easyJet, mais lorsqu'ils sont arrivés à la porte d'embarquement, on leur a dit qu'ils ne pourraient pas voyager. Ils m'ont dit que la moitié de leur avion avait été débarquée à cause des règles concernant les adolescents et les vaccins".

La confusion qui entoure la situation vient du fait que, si le gouvernement portugais avait initialement déclaré que les enfants de moins de 12 ans étaient dispensés d'un vaccin complet pour éviter la quarantaine, ceux âgés de 13 à 18 ans (lundi) devaient se faire vacciner. Une situation que Joe a qualifiée d'"impossible, car ils ne vaccinent pas les moins de 18 ans au Royaume-Uni".

"Nous sommes restés bouche bée devant cette situation, car cette règle concerne environ 75 % de nos clients".

Le lecteur Charles Barrett a également été abasourdi par la situation concernant les adolescents. Il a déclaré à The Portugal News lundi : "J'ai noté aujourd'hui que votre Premier ministre a imposé une interdiction de voyager aux familles, car les gens doivent être doublement vaccinés. Étant donné que les enfants jusqu'à 18 ans ne se voient pas proposer le vaccin et que seuls les enfants de 12 ans et moins peuvent voyager sans certificat de double vaccination, qu'advient-il des enfants de 13 à 18 ans laissés dans le no man's land ?

"Nous devions prendre l'avion une semaine plus tard, samedi, mais à moins que la situation ne change, soit nous mettons deux enfants en quarantaine, soit nous les mettons tous en quarantaine pendant 14 jours.

"Je ne pense pas que M. Costa ait bien réfléchi à la question ou, s'il l'a fait, c'est pour exclure les familles qui visiteront le pays et dépenseront leur argent dans l'industrie touristique cet été."

Après 48 heures d'incertitude, le gouvernement portugais a modifié ses conseils de voyage pour les personnes voyageant du Royaume-Uni vers le Portugal, avec de nouvelles réglementations. Le site Web du gouvernement, Visit Portugal, qui dépend du secrétaire d'État au tourisme, a mis à jour sa page concernant les visiteurs du Portugal. Sur le site, on peut désormais lire : "Les passagers en provenance du Royaume-Uni (voyages essentiels et non essentiels) (doivent) se conformer à un isolement prophylactique de 14 jours à leur arrivée au Portugal, ou
avoir une vaccination complète pendant 14 jours. Les enfants jusqu'à 18 ans ne doivent pas se soumettre à un isolement de 14 jours lorsque les adultes qui les accompagnent ont la preuve d'une vaccination complète. Les enfants de moins de 12 ans sont exemptés de l'obligation de dépistage. Les jeunes de 12 à 18 ans doivent se conformer aux exigences de dépistage."

Joe Mountain a déclaré que lui et ses invités étaient heureux que le problème relatif aux adolescents et aux vaccinations ait été résolu, mais a ajouté qu'"il faut une bien meilleure communication avec l'industrie du tourisme, surtout si l'on considère son importance économique, en particulier en Algarve".

"La clarification des règles est une bonne chose pour ceux qui ont fait leurs vaccins, mais nous avons encore des clients qui devront être mis en quarantaine à leur arrivée s'ils n'ont pas encore fait les leurs. Heureusement, l'Algarve est l'endroit idéal pour des vacances en quarantaine, car vous pouvez louer une villa privée et tout vous être livré à domicile tout en profitant du climat de l'Algarve".



Liste rouge allemande

Pendant ce temps, la Commission européenne va analyser si la décision allemande de placer le Portugal sur sa liste rouge de voyage en raison du Covid-19 "est proportionnelle".

"La Commission européenne a été notifiée et analyse si les mesures prises par l'Allemagne à l'égard du Portugal sont proportionnelles ou non", a déclaré une source à Lusa.

Cette clarification intervient après que l'Allemagne a classé le Portugal vendredi dernier comme zone à "variantes préoccupantes", notamment en raison de la propagation de la souche Delta, ce qui se traduit en pratique par une interdiction de voyager en vigueur depuis mardi.

Pour l'instant, l'Allemagne n'autorise que les citoyens allemands ou les personnes résidant dans ce pays à voyager depuis le Portugal, qui doivent néanmoins se soumettre à une quarantaine de 14 jours à leur arrivée.

Le commissaire européen à la justice, Didier Reynders, a rappelé que, face à des interdictions similaires imposées ces derniers mois, la Commission européenne "a dû intervenir pour demander que les interdictions de voyage soient évitées".

"Nous avons proposé l'adoption d'autres mécanismes, comme les tests et les quarantaines, tout en défendant que les interdictions ou les mesures similaires de voyage soient évitées", a déclaré Didier Reynders, interrogé spécifiquement sur l'interdiction allemande au Portugal.

"[Dans ces situations précédentes], nous avons pu faire des progrès dans plusieurs États membres, à commencer par l'Allemagne il y a quelques mois, mais aussi la Belgique, la Suède et la Hongrie, qui se sont orientés vers la création d'un système sans interdiction de voyager."