Pour cette raison, il est toujours utile d'être informé des conséquences du non-paiement et des autres moyens de renverser cette situation.

Voici quelques exemples de ce qui peut se passer si vous vous trouvez dans une situation d'impayés:

  1. Sachez que si vous ne respectez pas une seule mensualité - même si c'est la première fois - vous courez le risque que ce non-respect soit enregistré auprès du Banco de Portugal (BP).
  2. Cette information figurera dans la carte des responsabilités du crédit, qui peut être consultée à l'adresse https://www.bportugal.pt/area-cidadao/formulario/227.
  3. En outre, sachez que tant que vous avez été signalé à la BP, il vous sera difficile d'avoir accès à un nouveau crédit bancaire. En d'autres termes, si vous souhaitez contracter un nouveau type de crédit, celui-ci peut être refusé sur la base des informations négatives que vous avez dans la base de données de la BP.
  4. Les appels de recouvrement possibles par les banques qui vous poursuivent pour de l'argent sont une réalité de plus en plus présente. Lorsque vous ne respectez pas une échéance pour le paiement d'un crédit, on appelle normalement le service de recouvrement, qui se montrera très insistant dans ses appels ainsi que dans sa tentative de récupérer le montant de la dette. Sachez donc que si vous êtes en situation de non-paiement, vous pouvez être assailli d'appels de votre banque pour tenter de récupérer le montant manquant, de manière très insistante.

Deux solutions pour faire face aux problèmes d'impayés

Savez-vous ce qu'est le PARI ou le PERSI ? Si vous n'en avez pas encore entendu parler, prêtez attention à ces deux grandes ressources lorsque vous renégociez un prêt, ou même lorsque vous essayez de trouver un accord avec la banque pour résoudre une situation d'impayés.
Ce ne sont que quelques exemples qui vont vous aider à vous sortir d'une situation difficile et à prendre le contrôle de votre vie financière.

PARI est le Plan d'Action pour le Risque de Non-paiement, c'est-à-dire, essayer de prévenir une situation d'impayés avec le paiement de leurs mensualités, et éviter tous les inconvénients inhérents à cela. Dans ce plan, vous aurez la possibilité de payer vos mensualités, ou même de restructurer votre contrat de crédit, en prolongeant le délai de paiement final, et en réduisant vos mensualités. Il existe également la possibilité de réduire le taux d'intérêt associé au contrat de crédit, ce qui entraînera une réduction plus importante des mensualités.

D'autre part, le PERSI, Plan extrajudiciaire de régularisation des situations de non-paiement, est un plan destiné aux cas où les consommateurs sont déjà en situation d'impayés, mais pas encore en justice. Ainsi, malgré le fait qu'il existe déjà un défaut de paiement régulier des échéances, la banque tente de trouver un accord avec le client-débiteur, afin d'éviter le recours à un prélèvement bancaire, en vue de récupérer le montant dû.

Le mode opératoire est similaire à celui du PARI, l'établissement financier vous présentant des propositions pour reprendre le paiement des mensualités, mais avec une différence : vous pouvez être amené à payer un " acompte initial ", c'est-à-dire, comme là si votre nom était déjà signalé, pour reprendre le paiement du crédit, la banque peut exiger des montants d'acompte légèrement plus élevés, qui comprennent le droit de timbre, les frais bancaires, les pénalités de non respect, entre autres.

Perte de biens et de revenus

La perte de biens et de revenus peut survenir lorsqu'il existe une situation où le paiement des crédits ne peut être assuré.

Comme nous l'avons mentionné plus haut, il existe certains types d'aides pour ceux qui ne peuvent pas faire face à leurs engagements mensuels, mais il existe aussi des pénalités et des frais, qu'il convient d'analyser et de clarifier auparavant.

Tout d'abord, si vous êtes confronté à un avis à tiers-payant ou à un prélèvement bancaire, vous ne perdez pas la totalité du montant, il doit toujours vous rester le montant correspondant au salaire minimum national (665 €).

Sachez qu'un avis à tiers payant ou un prélèvement peut être déposé au tribunal, par l'entité créancière, dans le but de récupérer les montants dus.

En ce sens, si vous êtes informé de l'existence d'un avis à tiers payant ou d'un prélèvement en cours à votre encontre, Deco Algarve vous conseille de trouver un avocat afin de les empêcher de s'approprier vos actifs, biens et revenus.

Si vous n'êtes pas en mesure de payer un avocat privé, vous pouvez toujours demander une aide juridique à la sécurité sociale. Sachez également que vous pouvez demander une réduction du prélèvement de 1/3 à 1/6, si vous passez par une situation de besoin économique. C'est pourquoi il est important d'avoir un avocat pour suivre la procédure.

Avec ces informations, DECO Algarve vise à éviter la perte de biens/revenus suite au non-paiement de vos crédits.

Comptez sur notre soutien
Tel : 289 863 103
Email : deco.algarve@deco.pt
Il est également possible de fixer des rendez-vous par Skype
Suivez DECO Algarve sur les médias sociaux :

https://www.facebook.com/AssociacaoDECO
https://twitter.com/DECOAssociacao
https://www.instagram.com/decoassociacao/
https://www.linkedin.com/company/decoassociacao/