Grâce à ces techniques, Willem et Celma Ras traitent depuis 2008 des personnes souffrant de diverses pathologies causées par des bactéries, des virus, des protozoaires, des champignons, etc., mais aussi de fibroses et de problèmes psychologiques tels que dépressions, anxiétés, stress, troubles du sommeil et attaques de panique.

Et cela ne s'arrête pas là. Ils ne traitent pas seulement les humains, ils éliminent aussi des maladies comme la leishmaniose chez les chiens et la leucémie et le FIV chez les chats.

Traitements fréquents

En fait, lorsque j'ai demandé quelles maladies ils pouvaient guérir avec les fréquences, il m'a répondu qu'il valait mieux demander ce qu'ils ne pouvaient pas. (Par exemple, les os cassés ou tout ce qui nécessite une intervention chirurgicale).

Lorsque je pense au traitement par fréquences, la radiothérapie me vient toujours à l'esprit. Il s'agit pourtant d'une approche totalement différente. Selon le thérapeute : "Notre thérapie par fréquences est indolore, sans effets secondaires et 100 % sûre. Ces fréquences sont comprises entre 100 et 1 000 kiloHerz, ce qui est différent de la radiothérapie (active) où les fréquences utilisées sont beaucoup plus élevées et plus dangereuses pour le corps humain".

Le traitement par fréquences est effectué à l'aide d'un appareil qui émet une fréquence qui peut pénétrer dans notre corps à l'aide d'électrodes de main ou de pied et/ou de bobines Tesla. La fréquence - selon le thérapeute - doit être spécifique au problème, car "chaque organisme, molécule ou matériau se désintègre lorsqu'il rencontre sa propre fréquence - spécifique - qui le met en oscillation/résonance".

Après avoir trouvé la fréquence spécifique au problème, l'appareil envoie un signal avec cette fréquence sur une tension comprise entre 6 et 9 volts CC : "De cette façon, le signal va voyager dans le corps où le fer dans le sang (hémoglobine) conduit le signal. Pour les glandes comme la thyroïde, les surrénales et les organes comme le foie et le pancréas, nous utilisons localement les bobines Tesla", explique Willem.

Kinésiologie (appliquée)
Pour cette raison, Willem doit trouver un moyen rapide de découvrir le problème qui se cache derrière la maladie afin d'utiliser/synchroniser la bonne fréquence.

Dans le passé (1934 - 1936), il a fallu plusieurs jours au créateur de la thérapie par fréquences Raymond Rife - dont le couple suit les travaux aux côtés de Hulda Clark et Meg Patterson - pour déterminer avec son microscope les fréquences qui tuaient les bactéries ou les virus à l'origine des maladies, ainsi que la fréquence et la durée des traitements. Il a appelé une telle fréquence spécifique : "Mortal Oscillatory Rate" (M.O.R.) Maintenant le couple utilise une technique alternative : une application de la kinésiologie (1976, Prof. Dr. Goodheart) pour diagnostiquer le problème des patients et déterminer la "fréquence de guérison".

Le couple utilise la kinésiologie depuis 25 ans pour des problèmes personnels : "Ma femme Celma était très malade et la kinésiologie était le seul moyen que nous connaissions pour l'aider à trouver les bons compléments alimentaires pour la maintenir en vie. Elle avait été abandonnée par les médecins".

La kinésiologie appliquée est une thérapie qui utilise le test musculaire pour rechercher les déséquilibres susceptibles de provoquer des maladies dans le corps. Cette pratique repose sur l'idée que le corps donne les réponses par la force de ses muscles. Elle se base en fait sur un modèle énergétique de la santé (et non un modèle occidental).

En me présentant le sujet, Willem m'a dit "il y a longtemps, un kinésiologue expérimenté m'a dit que le corps fonctionne comme un ordinateur, votre tête est le clavier avec une simple puce qui établit des connexions avec vos organes, le système lymphatique, etc. et votre corps lui-même est le disque dur, contenant toutes les informations que vous devez connaître. La communication passe par un système binaire où la question posée au patient - et sa réponse - passe par une double conversion analogique/numérique. Finalement, ma question (analogique) reçoit une réponse (analogique) : oui = muscle fort et non = muscle faible. Je ne peux donc poser que des questions fermées. C'est comme ça que ça marche, en tout cas c'est ce qu'on m'a dit".

"En utilisant la kinésiologie de cette façon, nous pouvons découvrir la plupart du temps la raison du problème, si et comment nous pouvons le traiter, à quelle fréquence et pendant combien de temps nous devons le traiter".

Willem est un juriste médical à la retraite et a été enregistré pour cette activité en tant que "paramédico outros técnico". Ils travaillent à temps partiel avec 5 personnes. Ils m'ont accueilli dans leur maison de campagne qu'ils appellent "Vivenda Celma" à Vala Lobito, Silves. Si vous voulez en savoir plus sur leurs traitements à bas prix et l'emplacement de leur maison, allez sur : Google Maps Portugal Silves Vivenda Celma où vous pourrez également trouver quelques avis de patients.

Pour plus d'informations : veuillez envoyer un courriel à viv.celma@sapo.pt