Ils sortent la nuit, et le matin, vous verrez des lignes de mucus scintillantes qui vont parfois dans des directions erratiques et aléatoires - je me demande s'ils s'égarent ou s'ils attrapent une nouvelle odeur et s'en vont, pour ensuite s'égarer à nouveau et revenir au point de départ ?

Ces créatures sont des parasites courants des jardins et appartiennent à la catégorie des mollusques. Elles sont classées parmi les gastéropodes, " gastro " signifiant estomac et " pods " signifiant pied - une description assez précise, les estomacs se déplaçant sur un pied.

Les limaces et les escargots possèdent deux tentacules supérieurs qui dépassent de leur front. Utilisées pour la vue et l'odorat, elles portent des yeux à leur extrémité.

Les tentacules inférieurs, plus courts, qui descendent de la tête, sont utilisés pour le toucher et le goût.

Les limaces et les escargots sont hermaphrodites - ils peuvent être mâle et femelle en même temps. Je me demande comment cela a pu se produire... Un escargot solitaire cherchait-il l'amour dans un paysage aride ? Il a vu un autre escargot à l'horizon, mais il a été tellement déçu, lorsqu'il s'est approché, de constater qu'ils étaient du même sexe que lui que notre petit mollusque en mal d'amour a décidé "d'accord, aujourd'hui je serai Sharon", et a envoyé les bons signaux pour envoyer des œufs ?

Qui sait ? C'est juste la façon dont la nature est flexible, pour assurer la pérennité de l'espèce, je suppose.

Si une ou deux limaces ou escargots peuvent sembler insignifiants, les populations peuvent augmenter rapidement, et comme chaque limace ou escargot peut pondre jusqu'à six lots d'œufs par an, avec jusqu'à 80 œufs par lot, chacun arrivant à maturité en trois à six mois, si rien n'est fait, cela représente des centaines de nouveaux parasites chaque année, multipliés par chaque limace ou escargot de votre jardin.

La coquille protectrice des escargots a également une influence sur leur localisation. Pour former correctement leur coquille, les escargots ont besoin de calcium, qu'ils tirent principalement du sol. Ce besoin limite leur aire de répartition aux zones où le sol naturel et les conditions météorologiques se combinent pour maintenir le sol riche en calcium. De toute évidence, les escargots de mon jardin doivent manquer de calcium, car lorsque je promène les chiens dans l'obscurité, je sens le craquement de l'escargot lorsque je marche sur une coquille fragile (c'est probablement Romeo qui l'a poussé à rencontrer Juliet. Je viens de lui épargner la déception de rencontrer un autre Roméo).

Les limaces et les escargots se plaisent dans les climats chauds et humides et attendent l'hiver dans des cachettes qui les protègent jusqu'à ce que le temps se réchauffe, mais ils savent se cacher quand il fait trop chaud et sec.

En outre, les escargots de jardin sont aussi comestibles que ceux que l'on trouve dans les restaurants, et il n'est pas rare de voir des gens les ramasser dans des bouteilles d'eau vides après une averse. Des escargots biologiques élevés en plein air - même si je crois savoir que les chefs français préfèrent les escargots cultivés, plus gros, pour les servir avec leur beurre à l'ail.

Si des limaces ou des escargots s'installent dans votre jardin, vous pouvez protéger vos plantes des dégâts qu'ils peuvent causer. Les granulés anti-limaces contiennent des produits chimiques nocifs et, à mon avis, il vaut mieux les éviter. D'autres méthodes peuvent être utilisées - le marc de café répandu autour des plantes est dissuasif, tout comme les coquilles d'œufs écrasées, et certains disent qu'un pot en plastique enterré dans le sol rempli de bière fonctionne, mais j'aurais peur que mes chiens apprécient trop cela !

Vous pouvez également planter de la lavande, de la menthe, du romarin et d'autres plantes d'accompagnement qui éloignent les escargots et les limaces. La terre de diatomées (une sorte de poudre fabriquée à partir des sédiments d'algues fossilisées que l'on trouve dans les plans d'eau) est un autre moyen de les éloigner, et bien sûr, les bandes de cuivre autour des pots ou des plantes - ils n'aiment pas toucher le cuivre car une réaction chimique se produit lorsqu'ils rampent sur le métal, ce qui provoque des sensations désagréables sur leur peau. C'est la théorie, en tout cas. Ma méthode est beaucoup moins technique - tous ceux que je trouve ont droit à une petite leçon de vol au-dessus du mur de mon jardin.