J'ai toujours pensé qu'un certain membre de la famille royale britannique, que je n'oserais pas nommer, était un peu potache lorsqu'il préconisait de parler à vos plantes. Eh bien, je mange mes mots. Il s'avère qu'il y a un élément de vérité derrière cette notion folle, et qui plus est, il y a des preuves scientifiques.

Est-ce que ça veut dire qu'on devrait s'approcher d'elles et discuter avec elles ? Comme : "Salut chérie, tu veux boire un verre ?" ou : "On t'a déjà dit que le vert te va bien ?" Ça dépasse l'entendement.

Les plantes peuvent entendre ? Peut-être pas de la même manière que nous, les humains, mais oui, elles peuvent entendre - ou plutôt sentir - ce qui se passe autour d'elles. Depuis les années 1800, les biologistes cherchent à savoir si le fait de parler à vos plantes les aide à s'épanouir, car par nature, les plantes s'adaptent à leur environnement. Apparemment, un processus évolutif s'est développé afin de les aider à se nourrir et à se protéger.

Une étude menée par la Royal Horticultural Society a démontré que les plantes réagissent aux voix humaines. Dans cette étude, il y avait 10 plants de tomates, dont 8 avaient des écouteurs placés autour de leur pot. Pendant un mois, les chercheurs, hommes et femmes, ont lu chaque jour des textes scientifiques et littéraires. À la fin du mois, les résultats ont montré que les plants à qui l'on avait fait la lecture avaient davantage poussé que les plants à qui l'on n'avait pas fait la lecture. De plus, les résultats ont révélé que les plantes qui "écoutaient" les voix féminines poussaient d'environ 1 pouce de plus que celles qui "écoutaient" les voix masculines ! Les sceptiques n'y verront qu'une coïncidence, mais qui sait ?

Personne ne vous suggère d'investir dans des écouteurs pour vos plantes (mais personne ne dit que vous ne pouvez pas essayer !). Parlez simplement à vos plantes ou commencez à parler autour d'elles pour voir si cela les aide à grandir. Des recherches ont également montré que les plantes commencent à réagir au son à partir de 70 décibels. Heureusement pour nous, 70 décibels est le niveau sonore d'une conversation humaine moyenne. Plus vous parlez et plus vous jouez de la musique autour de vos plantes, plus elles seront stimulées.

D'autres preuves montrent que les semis de pois réagissent aux sons de leur environnement. Le son présenté à ces semis était celui de l'eau courante. L'un des plateaux était doté d'un tube en plastique fermé contenant de l'eau courante, tandis que l'autre était doté de terre sèche, mais les DEUX plateaux de semis ont grandi en fonction du son de l'eau. C'est incroyable, non ?

Apparemment, une autre étude affirme que les fleurs d'Oenothera drummondii (nom commun de l'onagre) exposées au son de lecture d'une abeille en vol ou à des signaux sonores synthétiques de fréquences similaires, produisent un nectar plus sucré dans les 3 minutes, augmentant potentiellement les chances de pollinisation croisée. Les fleurs vibrent également en réponse à ces sons, ce qui suggère un mécanisme plausible dans lequel la fleur sert d'organe sensoriel auditif. Et ce n'était pas simplement un cas de fleur + son = réponse - alors que les plantes vibraient et produisaient un nectar plus sucré en réponse aux sons des pollinisateurs, elles ne montraient aucune réponse à un bruit aléatoire de plus haute fréquence.

Parler, jouer de la musique et les bruits naturels fournis par l'environnement peuvent tous jouer un rôle dans la façon dont votre plante se développe. Il est même suggéré que les plantes répondent aux vibrations des ondes sonores car elles sont similaires à la façon dont une plante est stimulée par le vent.

Les plantes peuvent-elles entendre ? Pas exactement. Mais on dirait qu'elles sont attentives.