Je passe au moins deux jours par semaine à nettoyer les feuilles, car il y a des oliviers et des alfarroba massifs qui donnent à mon jardin une ombre bienvenue mais qui laissent tomber leurs feuilles indésirables partout ! Si je ne m'en occupe pas, au prochain coup de vent, cela signifiera encore plus de travail, car elles se retrouveront au fond de la piscine ou languiront à la surface de l'eau.

Je sors mon fidèle balai et mon seau de chantier à l'aube (si on attend plus longtemps, il fera trop chaud) et je commence à les balayer pour en faire des tas bien ordonnés avant que le vent ne se lève et ne les disperse à nouveau. Mes chiens m'observent avec intérêt, couchés sur le sol, la tête sur leurs pattes, attendant probablement que j'aie fini pour que je me dépêche de les nourrir. Ils me voient avancer dans leur direction, puis bondissent de frayeur si j'ose laisser un poil de mon balai s'approcher d'une partie de leur corps, alors qu'ils sont couchés dans une flaque de feuilles et que même eux doivent comprendre ce que je fais - mais peut-être pas !

Il y a quelques mois, nous avons acheté un aspirateur/souffleur de feuilles électrique dans un certain supermarché allemand, et je veux partager mon expérience avec lui.

Comme pour la plupart des choses, il y a des avantages et des inconvénients. Le cordon d'alimentation était très court au départ, nous avons donc dû acheter une rallonge en plus de celle que nous avions déjà sur un enrouleur, et il était assez lourd et difficile à manier, bien qu'il ait une bandoulière pour supporter une partie du poids, le fabricant savait donc que ce serait difficile.

Alors, comme un enfant avec un nouveau jouet, j'étais impatient d'essayer ce qui semblait être un fantastique dispositif d'économie de travail. Je l'ai branché, j'ai mis la sangle à la bonne longueur et j'ai trouvé quel interrupteur faisait quoi. J'ai avancé sur les feuilles, en essayant bruyamment de les souffler en petits tas bien ordonnés comme d'habitude, mais tout ce que j'ai fait, c'est de créer plus de désordre - il y avait des feuilles qui soufflaient partout, presque comme si elles essayaient toutes de s'échapper vers l'arbre pour essayer de m'éviter. Mes chiens s'étaient depuis longtemps retranchés dans la sécurité de leur lit (en fait, mon mari s'est enfui pour éviter d'être emporté par le vent). Frustrée, je l'ai mis en mode "aspiration", pour essayer de capturer certaines des feuilles que j'avais réussi à rassembler dans un coin, mais tout ce que j'ai réussi à faire, c'est de le bloquer avec ces minuscules brindilles de l'alfarroba. Les feuilles qui s'étaient rassemblées autour du bord de la piscine, je les ai laissées tranquilles, le vent lui-même ferait moins de dégâts que moi avec mon souffleur !

Dans l'ensemble, je peux voir que c'est un excellent appareil - tout dépend de la zone que vous devez nettoyer. Sur une petite surface, le temps nécessaire pour installer votre souffleur pourrait être équivalent au temps nécessaire pour faire le travail avec un râteau ou un balai. Sur une plus grande surface (terrasses, pelouses ouvertes, massifs de jardin ou trottoirs), les souffleurs de feuilles feront le travail environ deux fois plus vite qu'avec un râteau ou un balai. Ils sont censés être efficaces pour nettoyer les gouttières, et je dirais qu'ils seraient certainement efficaces sur une allée de gravier ou entre des plantes plantées dans des pierres. Ils existent en plusieurs tailles et modèles : à main, à dos et même à pied. Elles peuvent fonctionner à l'essence ou à l'électricité, avec ou sans fil. Et je suppose que c'est un travail moins physique qu'un balai ou un râteau ! Mais ils sont définitivement lourds et nécessitent une certaine habileté et une certaine expertise pour être utilisés avec succès.

Je suppose que si mon jardin était recouvert d'herbe ou d'un mélange de différents terrains, ce serait une aubaine, mais pour moi, la paix et la thérapie du balayage me conviennent - et je fais aussi de l'exercice !