Selon la Banque du Portugal (BdP) dans un communiqué, en juin 2021, l'endettement du secteur non financier s'élevait à 762 482 millions €, dont environ 350 milliards € étaient liés au secteur public et 412 milliards € au secteur privé.

Selon la banque centrale, l'augmentation de 14,1 milliards € par rapport à la fin de 2020 résulte d'augmentations de 8,1 milliards € de l'endettement du secteur public et de 6 milliards € de l'endettement du secteur privé.

L'augmentation de l'endettement du secteur public "résulte surtout des augmentations enregistrées dans l'endettement envers le secteur financier (4,4 milliards €) et l'endettement envers l'étranger (3 milliards €)".

Selon la BdP, dans le secteur privé, l'endettement des entreprises a augmenté de 4 milliards d'euros, cette augmentation "s'expliquant principalement par les financements obtenus auprès du secteur financier (2,2 milliards d'euros) et de l'étranger (1,8 milliard de millions d'euros)".

L'endettement des particuliers a augmenté de 2 milliards €, " reflétant l'augmentation des financements obtenus auprès du secteur financier € ".

En juin 2021, le taux de variation annuel de l'endettement total des entreprises privées était de 1,6 %, soit 0,1 point de pourcentage de plus qu'à la fin de 2020, tandis que la moyenne de l'endettement total des entreprises privées a augmenté de 1,3 point de pourcentage pour atteindre 2,7 %.

La prochaine mise à jour des statistiques sur l'endettement du secteur non financier sera effectuée par la BdP le 21 septembre.