Dans un communiqué, l'APA indique qu'au dernier jour du mois d'août, par rapport au mois précédent, il y a eu une diminution dans 12 des bassins fluviaux surveillés et une augmentation dans un seul (Vouga).

Les bassins de Mira et Ribeiras do Barlavento continuent à présenter des valeurs de stockage total inférieures aux valeurs moyennes historiques.

L'APA indique que le nombre de réservoirs dont la disponibilité en eau est supérieure à 80 %, par rapport au mois précédent, a diminué de 16 à 11 et que le nombre de réservoirs dont la disponibilité en eau est inférieure à 40 % est passé à huit (un dans le bassin du Mondego, cinq dans le bassin do Sado et deux en Algarve).

Les réservoirs évalués le 31 août, qui présentent des volumes totaux inférieurs à 40 %, correspondant à environ 8 % de l'univers des réservoirs évalués, sont les suivants : un dans le Mondego, à Fronhas, (39 %), cinq dans le bassin du Sado, à Monte da Rocha (20 %), Campilhas (8 %), Fonte Cerne (26 %), Roxo (19 %) et Odivelas (39 %), un dans le bassin du Barlavento, à Bravura (20 %) et un dans le bassin d'Arade (33 %).

Le réservoir de Santa Clara, dans le bassin de Mira, est à 45%, en dessous du niveau minimum pour une exploration sans recours au pompage.

Les stockages d'août 2021 par bassin versant sont supérieurs aux moyennes de stockage d'août (1990/91 à 2019/20), sauf pour les bassins de Lima.

Chaque bassin hydrographique peut correspondre à plus d'un réservoir.