João Macedo, le surfeur professionnel qui participe à la Big Wave Competition à Nazaré, au nord de Lisbonne, désormais célèbre pour la plus grande vague du monde, sera en tournée dans les îles portugaises des Açores pour le festival du film Save the Waves en septembre. Fils d'un ancien ministre des finances, João est diplômé en économie de l'université NOVA. Conférencier convoité, il consacre son temps à sa passion et à la préservation de l'océan.

Si vous deviez choisir cinq choses que les gens devraient savoir sur le Portugal, quelles seraient-elles ?

La vallée du Douro, au nord, et notre culture du vin. L'huile d'olive aussi, en partie grâce à Esporão, qui est un exemple étonnant d'entreprise durable. Je dirais les Açores, qui comprennent neuf îles. Notre patrimoine océanique, qui est aussi naturel que possible, et avec cela, le littoral continental du Portugal. Parmi tous ces lieux, je mettrai en avant Nazaré, en raison du phénomène géologique qu'elle représente, et Ericeira, qui a une zone mondialement connue et réservée pour le surf, à laquelle j'ai participé et qui me tient donc toujours à cœur. En ce qui concerne la côte, je dirais Praia Grande et Cabo da Roca, la pointe la plus occidentale de l'Europe.

Quelle est, selon vous, la tradition portugaise à mettre en valeur ?

Vila Viçosa et son marbre ancien. Le Portugal possède un certain nombre de mines et de marbres rares, mais nos mines sont relativement peu connues. Mon grand-père était ingénieur et nous avons quelques mines familiales, une industrie vieille de plusieurs siècles, initialement lancée par les Romains. C'est une industrie qui a été laissée à elle-même dans le mauvais sens du terme, sans aucune innovation dans leurs opérations, le gaspillage est énorme, avec les mêmes vieilles machines et les mêmes méthodes. Je pense que quelques investisseurs ont pris conscience de la quantité de déchets et du potentiel de revente. C'est vraiment un secteur qui est mûr pour une prise de conscience.

Compte tenu de votre profession et de votre passion, vous croisez plus souvent que d'autres des défenseurs de l'environnement. Constatez-vous un changement dans le type de personnes qui viennent au Portugal et qui cherchent à investir ?

Un grand nombre de personnes d'Europe en particulier, ainsi que des Américains et des Brésiliens, apprécient la valeur. C'est pourquoi ils ont choisi le Portugal ; ils apprécient intrinsèquement la valeur de l'endroit. Ensuite, il y a une volonté immédiate de conserver les choses telles qu'elles sont et de ne pas les industrialiser. Souvent, on a l'impression que les gens fuient cette tendance (l'industrialisation) et le Portugal devient alors un havre de paix. Je pense que les Portugais, bien qu'ils soient influencés par le prix bien sûr, surtout pour les propriétés familiales, filtrent l'usage que les gens vont faire de leur propriété, en termes d'intention et de conservation. Je pense qu'à Lisbonne, les gars de Stone Capital sont un excellent exemple, ils ont révolutionné l'environnement de Lisbonne et cette sorte de nouvelle industrie de la rénovation et de la préservation. Donc, je pense que c'est tout simplement magnifique. C'est vraiment merveilleux de trouver ces gars qui sont en fait des maçons, qui savent comment construire et rénover à l'ancienne. Je pense donc que c'est là où la créativité rencontre la culture.

Si vous deviez choisir un restaurant préféré ?

Le Bar do Fundo à Praia Grande. Tenu par un surfeur, la nourriture est incroyable, et j'aime la famille. C'est toujours difficile d'en choisir un. Si cette région est réputée pour son poisson grillé traditionnel, elle innove en matière de haute cuisine. Lisbonne attirait toute l'attention dans ces zones côtières, mais nous rattrapons notre retard !

Votre hôtel préféré ?

L'hôtel Arribas à Praia Grande, pour sa situation et sa taille. Ils ont une piscine olympique, en plein air, avec vue sur la plage. C'est sur la plage de Praia Grande, où j'ai appris à surfer, donc un emplacement incroyable avec des vues à couper le souffle, et le fait que l'hôtel soit géré par une famille, c'est-à-dire à l'ancienne, semble figé dans le temps. Alors, comment cela peut-il être si bon marché ? Extraordinaire. C'est un peu comme Hotel California.

Arthur Moreno est titulaire d'une maîtrise d'ingénierie de l'École Centrale Paris, d'un Master of Science en ingénierie et gestion de la construction de l'Université de Californie, Berkeley, et d'un MBA de l'INSEAD. Il est l'un des frères fondateurs de Stone Capital, un promoteur et gestionnaire d'actifs de premier plan au Portugal, spécialisé dans la rénovation d'immeubles de premier ordre dans la région de Lisbonne.

Si vous deviez choisir cinq choses qui décrivent le mieux le Portugal pour vous ?

Il n'est pas facile de résumer le Portugal en cinq choses seulement, mais je dirais que ce dont je suis le plus reconnaissant au Portugal, c'est la qualité de vie, la culture, la diversité et la beauté du paysage, ses racines et son histoire, et surtout la nature facile à vivre des Portugais.

Quelle tradition mettriez-vous en avant à propos du Portugal ?

Les huîtres de Tavira, ou les tuiles faites à la main de Viuva Lamego. Les tuiles de Viuva Lamego sont d'un intérêt particulier pour moi et pour Stone. La première usine de tuiles de Lisbonne a été fondée en 1849 et située à Intendente, à côté de l'un de nos premiers projets à Lisbonne, en partenariat avec nos bons amis de Libertas. Le projet consistait à rénover soigneusement 15 bâtiments dans le quartier historique de Mouraria (lieu de naissance du fado). À l'époque, Mouraria et Intendente n'étaient pas un endroit évident dans lequel investir, mais le potentiel brut que nous avions envisagé s'est avéré être un succès, tant pour la communauté locale qui a bénéficié de la rénovation que pour les clients qui ont acheté leurs maisons.

Votre style d'architecture préféré ?

À Lisbonne, l'architecture Pombaline qui a suivi le tremblement de terre. En tant que promoteurs, nous sommes de fins observateurs de l'architecture et de l'évolution et de l'adaptation de l'architecture duXVIIIe siècle aux besoins et aux exigences du niveau de vie moderne. Nous nous appuyons sur des équipes de premier ordre et sur un réseau très dense d'architectes, d'ingénieurs, d'artisans et de visionnaires spécialisés et de confiance, afin de préserver l'essence de chaque bâtiment, en rendant hommage à son histoire et à sa légende, tout en veillant à ce que ces édifices uniques continuent de faire partie de la vie de la ville dans les années à venir.

Pourquoi avoir choisi Lisbonne pour le siège de Stone Capital et à quoi faut-il faire attention ?

Lisbonne est régulièrement classée comme l'une des meilleures villes où vivre et investir pour de nombreuses raisons: sécurité, accessibilité, stabilité et style de vie. La richesse et la diversité du Portugal en font un pays vraiment unique. Il est doté d'une histoire, d'une culture et d'une architecture magnifiques. Au fil des ans, nous avons été attentifs au marché de l'immobilier et nous nous sommes lancés dans différents projets, répondant aux besoins distincts des clients et aux nouvelles tendances. Les intentions de notre clientèle sont diverses. Nous avons des clients qui achètent des résidences secondaires, des investissements à court et à long terme, ainsi qu'un intérêt marqué pour le programme Golden Visa. Dans ce créneau spécifique, nous sommes très heureux de voir que plusieurs de nos projets figurent dans les nouveaux fonds EQTY CAPITAL.

Ce qu'il faut surveiller : Notre nouveau projet Trigo à Largo do Trigo.

Votre bâtiment emblématique préféré à Lisbonne ?

Liberdade 71 et Palacio de Santa Helena sont deux restaurations remarquables de magnifiques bâtiments situés dans des quartiers historiques. Liberdade 71 est situé sur l'Avenida da Liberdade, avec des vues sur la canopée des deux côtés et une piscine sur le toit donnant sur le Tage et le château de São Jorge. Le Palácio de Santa Helena est l'un de nos projets les plus récents. Datant de la fin des années 1500, c'est une œuvre d'art située dans le quartier pittoresque d'Alfama. Les deux projets ont été un succès commercial et une communauté permanente vit sur place.

Votre restaurant préféré à Lisbonne ou dans les environs ?

Tout restaurant de poisson frais - Praia da Adraga à Sintra, Refugio da Roca à Cabo da Roca, et mon préféré, Praia da Princesa à Caparica.