Le parti du Premier ministre, António Costa, le Parti socialiste (PS), a gagné dans 147 municipalités (34,42 %) et a été le parti le plus voté de toutes les autorités locales, suivi du PSD avec 13,3 % et 71 conseils.

Viennent ensuite les coalitions PPD/PSD et CDS-PP avec 10,66 % des voix et 29 maires, puis la coalition PCP-PEC qui a obtenu 8,22 % des voix et 19 municipalités, ainsi que le Grupo Cidadãos qui a remporté 5,54 % des voix et 19 municipalités.

Malgré la grande victoire du parti PS, qui a terminé largement au-dessus de son adversaire le plus proche (PSD), le PS n'a pas eu la victoire qu'il attendait, puisqu'il a perdu la chambre la plus importante lors d'un revirement inattendu à Lisbonne, dans laquelle le PSD (Parti social-démocrate), dirigé par Carlos Moedas, a gagné.

Le 26 septembre, António Costa, a exprimé sa tristesse face à la "défaite inattendue" du candidat socialiste à Lisbonne, Fernando Medina. Toujours à Coimbra, la nouvelle candidature de Manuel Machado n'a pas obtenu suffisamment de voix pour continuer à se présenter à la Chambre de Coimbra.

En ce qui concerne les autres partis, Chega n'a pas réussi à nommer de maires lors de ces élections, mais il a obtenu quelques conseillers, avec un total de 4,17 % des voix. Par ailleurs, les partis qui ont également réussi à élire des conseillers sont : Le Bloc de gauche (Bloco de Esquerda) avec 2,76 % des voix ; et le CDS-PP avec 1,46 %.

Lors de ces élections, le BE n'a pas augmenté sa représentation municipale et, au contraire, a perdu beaucoup de voix et de conseillers, mais a réussi à rester dans les chambres de Lisbonne et de Porto.

Selon les statistiques de l'agence de presse Lusa (disponibles sur le portail EyeData), les municipalités où BE a obtenu les meilleurs résultats lors des élections de dimanche sont caractérisées par un nombre plus élevé de résidents étrangers, de familles monoparentales et de plus grandes inégalités de revenus que la moyenne nationale.

D'autre part, Chega a obtenu les meilleurs résultats dans des comtés caractérisés par un pouvoir d'achat supérieur à la moyenne nationale, ainsi que par une plus grande criminalité enregistrée par la police par rapport aux autres comtés.

L'Initiative libérale (IL) a obtenu 63 000 voix (1,29 %) dans les municipalités où elle s'est présentée seule.

Lors de la soirée électorale, le président de l'IL, João Cotrim Figueiredo, a déclaré que le parti, fondé en 2017, "n'a pas gagné ces élections", cependant, il est en pleine croissance.

"L'avenir est libéral, je suis sûr (...) que l'avenir sera libéral. Maintenant, préparons le parti pour les prochaines batailles", a-t-il souligné.